Windows Mobile : le Microsoft Market Place se dévoile un peu

Cloud

La boutique d’applications destinée aux smartphones sous Windows Mobile sera lancée cet été

Annoncé lors du dernier World Mobile Congress de Barcelone, le Windows MarketPlace commence aujourd’hui à prendre forme. La page d’accueil de la boutique d’applications destinée aux smartphones sous Windows Mobile est ouverte et Microsoft a détaillé le modèle économique qu’il compte mettre en place.

Un modèle assez proche de celui qui a fait le succès de l’App Store d’Apple. Les développeurs toucheront 70% du prix de vente de leurs applications. En outre, ils devront payer 99 dollars par an afin de pouvoir accéder à la boutique et encore 99 dollars de frais pour chaque application proposée. Microsoft indique par ailleurs que les développeurs ne pourront pas proposer plus de 5 applications cette année…

Ces derniers pourront s’inscrire dans les prochains jours, la boutique en ligne doit ouvrir au printemps dans 29 pays, les premières applications seront uploadées d’ici l’été juste avant la sortie officielle de Windows Mobile 6.5 à l’automne.

Microsoft promet de son côté de fournir tous les outils de certification et de validation technique afin que les applications développées soient parfaitement compatibles avec Windows Mobile 6.5.

Du côté du client, le mystère reste encore entier, Redmond n’a pas encore communiqué les tarifs qui seront appliqués, ni comment il facturera les téléchargements.

La firme rappelle qu’elle ne part pas de zéro puisque 20.000 applications sont déjà disponibles pour l’OS (éparpillés dans différents portails dédiés à Windows 6.1) et met également en avant une communauté de 7.000 développeurs.

Il faut dire que les places de marché semblent représenter une nouvelle source de revenus stratégique pour les fabricants de mobiles et les éditeurs, inquiets de la baisse des ventes de terminaux. Initiée par Apple (20.000 applications disponibles), le principe fait aujourd’hui école, chez Microsoft, mais aussi chez Google (Android Applications Market), Nokia (OVI Store) et chez RIM (App World pour BlackBerry).

Interrogé lors du Mobile World Congress, Nicolas Petit, directeur de Windows Mobile France explique en quoi sa plate-forme se distingue de la concurrence. “Apple a montré la direction mais s’est un peu mis à dos les opérateurs qui ne touchent rien sur les ventes. Une place de marché doit bénéficier à toute la chaîne de valeur, il faut être capable de créer un écosystème. C’est pourquoi Windows Market Place sera ouvert aux applications des opérateurs mobiles. Du côté de Nokia, ils n’ont encore rien prouvé, ils se réapproprient leur plate-forme mais ils n’ont pas encore démontré qu’ils sont capables de travailler avec les opérateurs, or il faut les convaincre pour que ce type d’offres décolle”. La concurrence appréciera.

A lire, notre analyse : les ‘App stores’, bouées de sauvetage des fabricants ?

A lire, Mobile World Congress : Microsoft dépoussière son offre Windows Mobile


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur