Yahoo lance un comparateur de prix

Régulations

Le portail entend profiter de l’engouement du commerce en ligne aux Etats-Unis

Silhouette sportive, de taille moyenne, regard vif -Pat Russo, 54 ans, est une femme de caractère, séduisante, issue d’une famille nombreuse où elle apprit la cohabitation masculine auprès de ses quatre frères -constatait le quotidien Le Monde récemment.

Il y a quelques mois, sur le Salon CeBIT à Hanovre, l’équipe de Silicon.fr avait pu l’interviewer et jauger sa pugnacité, jamais agressive. Elle a assidument pratiqué le basket, le hockey, le foot – et continue d’entretenir sa forme physique. Aux Etats-Unis, certains journaux n’ont pas hésité à la surnommée “Kamikaze Pat”. Elle s’est notamment illustrée dans la drastique restructuration de Lucent au lendemain de la crise qui a ébranlé tout le secteur des télécoms, en 2001. Les effectifs de Lucent ont été divisés par près de trois, des sites industriels entiers ont été fermés ou cédés. Cette poigne dans un gant de velours lui a permis de s’attirer le respect de ses confrères patrons masculins. Celle que l’on a dit proche de George Busch Junior n’aurait jamais failli à ses engagements de top-management. Pourtant, la presse américaine et les analystes faisaient remarquer il y a quelques jours encore, que, malgré des coupes sombres, la profitabilité du groupe ne s’est redressée que très partiellement, alors que celle d’Alcatel n’a cessé de se conforter. Elle a choisi de vivre à Paris, d’où elle dirigera toutes ses troupes. Elle sera la première femme patron d’un groupe inscrit au CAC 40 à Paris. Le nouveau groupe pèsera, avec un effectif de 88.000 personnes, environ 23 milliards d’euros (25 milliards de dollars) si l’on se rèfère au chiffre d’affaires de 2005. Les restructurations ne sont pas achevées. Chez Alcatel, il est toujours question de supprimer près de 9.000 postes (effets de “synergie” compris, donc postes en doublon). Parmi les premières missions qui l’attendent, elle va devoir diplomatiquement entériner le partage des postes de dirigeants entre français et américains. L’essentiel du nouveau comité de direction a déjà été établi. Entre autres tâches moins critiques, il lui faudra entériner le nom du nouveau groupe (plus original que: ‘AlcateLucent ou ‘AlcaLucent’ ?…). ( A suivre )


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur