Adobe MAX 2010 : Flash Media Server passe en mode P2P

Réseaux

Flash Media Server continue à évoluer, l’avancée la plus notable étant l’intégration d’un mode de diffusion en P2P. Un moyen efficace de répondre au problème d’explosion des contenus.

De notre correspondant à Los Angeles Kevin Lynch, le directeur technique (CTO) d’Adobe, a laissé filtrer quelques informations concernant les outils de la compagnie liés à l’encodage et à la diffusion de vidéos. Malgré la concurrence d’autres technologies comme Microsoft Silverlight ou l’HTML5, le streaming vidéo en Flash continue à exploser. Près de 120 pétaoctets de données seront ainsi livrés en 2010.

Avec l’HTTP Dynamic Streaming et la multiplication des formats de terminaux, l’encodage des vidéos est devenu une tâche complexe. Kevin Lynch estime ainsi que pas moins de 140 encodages différents sont requis pour un unique document. Les profils vidéo sont donc de plus en plus nombreux. Adobe corrige temporairement ce problème en fournissant une nouvelle version de son outil d’encodage, capable de lancer plusieurs traitements pour un seul fichier.

La seconde étape consistera à permettre aux outils de la gamme Flash Media Server d’effectuer les encodages à la volée, chose d’ores et déjà prévue pour une future mouture de cette famille de produits. Dans l’intervalle, Adobe propose une nouvelle fonctionnalité : le mode P2P. Lorsqu’un lecteur vidéo se connecte à Flash Media Server, il devient automatiquement capable de retransmettre des données à d’autres personnes. Cette technique, qui n’est pas sans rappeler celle utilisée au sein de Skype, facilite la propagation des flux et réduit la charge des serveurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur