Altran : avec 1,4 milliard de CA, le redémarrage se confirme, malgré une perte alourdie

RégulationsSSII

Le bilan 2011 d’Altran, avec un CA de 1,4 milliard d’euros, confirme les espoirs de remise à flot. La perte s’est creusée à 45,5 millions. Mais la rentabilité opérationnelle courante est de 8 %.

Ce 12 mars, Altran publie ses chiffres 2011, qui n’ont pas surpris les marchés, étant en ligne avec les prévisions de ces derniers mois. La nouvelle direction installée mi-2011 bénéficie encore d’un état de grâce. Elle continue de montrer sa capacité à reprendre les commandes dans un contexte difficile.

Altran, qui se définit comme numéro un en conseil innovation et ingénierie, affiche un chiffre d’affaires 2011 en hausse de +7,18 % par rapport à 2010 (soit presque 100 millions d’euros de « croissance affichée »), à 1,419 milliard d’euros.

Bientôt le bout du tunnel ?

Le groupe reste encore dans le rouge : la perte nette s’élève à 45,5 millions d’euros (contre 26 millions en 2010) – et cela malgré un résultat opérationnel courant qui s’établit, en très forte croissance de +56 %, à 113,1 millions d’euros. La rentabilité opérationnelle courante culmine à 8 % (contre 5,5 % en 2010).

Altran explique sa progression par la croissance de l’activité, avec une amélioration de la marge brute : cette dernière est en hausse d’un point à +28,7 %. La raison majeure est un taux d’inter-contrats en amélioration de près d’un point, là aussi. Les coûts indirects sont maîtrisés : ils représentent 20,7 % du chiffre d’affaires en 2011 (contre 21,8 % en 2010). Le résultat opérationnel du groupe s’est élevé à 50,8 millions d’euros en amélioration de 40 %.

Le ‘free cash-flow’ s’élève à 56,3 millions d’euros soit 4 % du chiffre d’affaires (contre 11,1 millions d’euros en 2010). Cette capacité d’investissement a notamment été utilisée pour des « décaissements non récurrents » à hauteur de 33 millions d’euros. Altran a ainsi supporté des coûts de restructuration à hauteur de 62,3 milions, dont 27 millions dans deux récentes cessions d’activité, à savoir Hilson Moran UK et le Brésil – outre Arthur D. Little US (cf. notre article : Altran cède Arthur D Little US et Hilson).

Crédit photo © Vladimir Wrangel – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur