Android Wear main dans la main avec iOS ?

AppsDéveloppeursMobilitéOS mobilesProjets

Les développeurs de Google plancheraient sur un mariage entre Android Wear et iOS. Avec l’arrivée de la Watch, la firme de Mountain View veut booster son écosystème d’accessoires connectés.

Alors que l’Apple Watch sera commercialisée le 24 avril prochain, Google pourrait contre-attaquer en faisant fonctionner Android Wear, son système d’exploitation pour appareils à porter sur soi, avec iOS. Google serait même proche de la finalisation des détails techniques, selon une source proche de l’équipe de développement, indique The Verge.

Selon un développeur, Google aurait commencé à plancher sur cette compatibilité d’Android Wear avec iOS dès Android 4.4. Un hack aurait également permis à un développeur de faire fonctionner partiellement Android Wear avec iOS.

Si Google n’a pas confirmé cette information, la firme de Mountain View s’est récemment montrée ouverte à une telle éventualité. Ainsi, en octobre dernier, Jeff Chang, chef de projet Android Wear au sein de Google, déclarait à The Huffington Post : « Nous voulons toujours qu’autant d’utilisateurs que possible profitent de notre expérience, donc pour ce qui est de permettre à plus de gens d’utiliser Android Wear, nous sommes très intéressés à faire en sorte que cela se produise. »

Une concurrence frontale

Si Google rend Android Wear compatible avec iOS et qu’Apple autorise cela sur sa plate-forme, cela mettrait les smartwartches évoluant sous Android Wear en concurrence frontale avec l’Apple Watch. Concrètement, des modèles tels que la Motorola Moto 360 ou la LG G Watch R fonctionneraient ainsi avec un iPhone.

Cela pourrait enfin permettre à Android Wear de décoller. Annoncé en mars 2014 à l’occasion de la conférence développeurs Google I/O (parallèlement à Android 5.0 et Android TV), Android Wear est la version pour accessoires d’Android.

Plusieurs constructeurs y ont d’emblée adhéré lançant plus d’une demi-douzaine de montres connectées sous cet OS en 2014. Malgré cela, seulement 720 000 unités ont été livrées au cours de 2014, soit 15,6% des 4,6 millions de produits à porter sur soi livrés cette même année, selon Canalys. Un véritable désaveu du public qui n’empêcherait donc pas Google de penser à l’avenir de son OS wearable.

Comme avec Android, avec iOS, Android Wear fonctionnera de concert avec une application compagnon servant de relai entre la smartwatch et l’iPhone (ou bien l’iPad). Les fonctionnalités seraient semblables d’Android à iOS avec le support des cartes d’information distillées de manière contextuelle par Google Now, la recherche vocale et des notifications déportées sur le petit écran de la montre.

D’autres fonctionnalités plus spécifiques devraient fonctionner avec certaines applications, telles que celles de Google pour iOS (comme répondre à un e-mail reçu via Gmail).

On pense également à d’autres fonctionnalités telles que le contrôle de la musique déportée, comme le permettent les smartwatches de Pebble qui fonctionnent aussi bien avec Android qu’iOS.

En attendant la validation d’Apple

Reste l’épineuse question de l’autorisation par Apple de l’application compagnon sur l’App Store. Ce ne serait toutefois pas la première fois que Google permette le support d’un appareil de type wearable sur la plate-forme mobile d’Apple.

En effet, Google avait lancé l’application MyGlass pour iOS afin d’autoriser le fonctionnement des Google Glass avec les iPhone.

Mais, Apple dispose également d’une directive dans ses « guidelines » relatives à la publication d’applications sur l’App Store. En effet selon ITespresso, la règle 3.1 veut que les « applis ou métadonnées mentionnant le nom d’une autre plate-forme soient rejetées ».

On devrait en savoir plus dans les prochaines semaines, peut-être à l’occasion d’une mise à jour d’Android Wear ou bien de la conférence Google I/O 2015 prévue les 28 et 29 mai prochains.

A lire aussi :

Asus veut casser le prix des smartwatches Android Wear
Google plongerait Android dans la réalité virtuelle


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur