Apple demande 40 dollars par smartphone à Samsung

MobilitéRégulations

Les prétentions d’Apple semblent sans limites, la firme demandant pas moins de 40 dollars par smartphone ou tablette vendu par Samsung. Pour la seule année 2013, Samsung devrait alors à Cupertino plus de 14 milliards de dollars.

Le spécialiste des questions de propriété intellectuelle Florian Mueller a mis la main sur les dernières retranscriptions du procès opposant Apple à Samsung aux États-Unis. La firme de Cupertino demande 40 dollars par smartphone ou tablette vendu, au titre de l’utilisation de cinq de ses brevets : saisie tactile d’un numéro de téléphone, recherche globale, synchronisation des données, complétion automatique des saisies et déverrouillage par glissement d’un doigt.

En dehors du fait que ces brevets sont on ne peut plus génériques – ce qui vaudra probablement à certains d’entre eux de se voir invalidés par la suite –, c’est le montant réclamé par Apple qui choque. Pour la seule année 2013, Samsung devrait verser 12,56 milliards de dollars pour ses 313,9 millions de smartphones vendus et 1,5 milliard de dollars pour ses 37,4 millions de tablettes.

Bref, un total d’un peu plus de 14 milliards de dollars, soit probablement la quasi-totalité des bénéfices réalisés par Samsung en 2013 sur ce secteur d’activité. Rappelons en effet que le résultat opérationnel (donc avant taxes) de la branche ‘IT & Mobile communications’, qui regroupe smartphones, tablettes, PC et équipements pour les réseaux sans fil, atteint 23,31 milliards de dollars sur l’année (2496 milliards de won).

Des téléphones à deux millions de dollars pièce

Google rappelle par ailleurs que chaque smartphone construit met en moyenne en œuvre 250 000 brevets différents (ce qui au passage montre encore une des dérives du système des brevets).

Si chaque détenteur de brevet demandait la même somme qu’Apple, les constructeurs de smartphones devraient donc payer deux millions de dollars de royalties par smartphone vendu. Gageons que le marché en prendrait un certain coup…

Remarquons qu’en première instance, Apple ne demandait que 7,14 dollars par smartphone vendu, ce qui avait valu à Samsung de devoir verser 929 millions de dollars à son concurrent. La firme de Cupertino a visiblement revu ses prétentions à la hausse pour cette nouvelle phase du procès l’opposant au constructeur coréen.

Elle n’est au demeurant pas la seule. Microsoft détrousse ainsi les constructeurs de terminaux Android depuis plusieurs années maintenant, pour des brevets dont la teneur n’a jamais été clairement indiquée. Une manne financière importante pour l’éditeur de Windows. Remarquons que Microsoft comme Apple se gardent bien d’attaquer directement Google. Patriotisme économique ou crainte de se voir à leur tour attaqués ? Google reste pour sa part de marbre.

Solution en vue ?

En début d’année, les patrons d’Apple (Tim Cook) et de Samsung (Oh-Hyun Kwon) se mettaient autour d’une même table afin de trouver une issue au différend les opposant (voir à ce propos « Guerre des brevets : les patrons d’Apple et Samsung vont se rencontrer »).

Toutefois, si Apple campe ses positions, il est probable que l’affaire devra se régler devant une cour de justice. Le procès reprendra courant mars.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur la bataille opposant Apple à Samsung

Les photos officielles du Samsung Galaxy S5

Les photos officielles du Samsung Galaxy S5

Image 1 of 9

Les photos officielles du Samsung Galaxy S5
Top départ pour le Galaxy S5 de Samsung, un smartphone architecturé autour d’une puce quadricœur cadencée à 2,5 GHz.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur