Avec Zopfli, Google compresse le web

LogicielsOpen Source

Zopfli est une alternative à la zlib et gzip, proposant de meilleurs taux de compression. Une aubaine pour les sites web, qui savent utiliser ce format pour réduire leurs besoins en bande passante.

Zopfli est un nouvel outil open source proposé par les ingénieurs de Google (le site du projet est ici). Il permet de compresser les fichiers, c’est-à-dire réduire leur taille, avec des taux rarement atteints jusqu’alors.

Voilà qui sera pratique pour compresser des documents ou des applications, par exemple au sein des distributions Linux, où la course à l’espace sur le média d’installation reste un problème clé.

Compatible avec le web

Mais ce n’est pas tout. Zopfli est compatible avec l’algorithme de compression deflate, et donc avec la zlib et gzip. Il génère même des documents au format gzip.

Et cela tombe bien, car la plupart des navigateurs web peuvent décompresser ce format à la volée. La compression des pages via gzip est d’ailleurs une méthode classique permettant de réduire la bande passante nécessaire au transfert des données composant une page web.

Les documents générés par Zopfli sont ici entre 3,7% et 8,3% plus petits que ceux proposés par gzip (avec le meilleur taux de compression possible). Les benchmarks effectués tendent également à montrer que Zopfli obtient de meilleurs résultats que kzip et 7-zip (en mode deflate).

Voilà donc un candidat de choix pour les sites web massifs… comme ceux de Google. La firme pourrait ainsi récupérer des téraoctets de bande passante en appliquant cette technologie à ses propres sites web.

Quelques petits pour cent qui se traduisent par une véritable révolution pour Google, mais aussi pour les utilisateurs, en particulier ceux employant une connexion mobile.

80 fois plus lent que gzip !

En informatique, la plupart des progrès ont un coût. Ici, c’est le temps nécessaire pour compresser un fichier qui explose.

Il est ainsi 81 fois supérieur à celui requis pour effectuer un “gzip -9”. Zopfli devra donc être réservé aux pages statiques, son utilisation sur des pages dynamiques risquant de se révéler contre-productive. À moins qu’un compresseur multicœur fasse son entrée…

Reste que le temps de décompression est équivalent à ceux obtenus par les autres offres mises en concurrence (gzip, kzip et 7-zip). Il est même très légèrement inférieur.

Crédit photo : © Guy Erwood – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Google


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur