Big Blue joue son Symphony en cloud majeur

Réseaux

Un nouveau développement Java/JavaScript, de la collaboration avancée, et de nombreuses surprises. Et toujours gratuitement. Tenté par l’expérience ?

Orlando.– Lors de son événement LotuSphere ici en Floride, IBM a annoncé la version ‘cloud‘ (en bêta) de son logiciel bureautique Symphony baptisée “LotusLive Symphony”. Également gratuite, cette solution est proposée en test sur le site LotusLive.
La disponibilité de la version définitive est programmée pour le second semestre 2011. Bien sûr, de multiples améliorations ont été apportées sur cette version totalement développée en Java/JavaScript (et non sur une base OpenOffice, comme le logiciel, certainement pour des raisons liées au ‘multi-tenant’…) : styles, polices, manipulation et intégration d’images… et le tout uniquement à partir d’un navigateur Web.

Symphony au tempo des médias sociaux
Dans sa lancée sur le ‘Social Business’ (thématique majeure et indéfiniment martelée durant l’événement), IBM intègre des fonctions de collaboration, souvent rapidement baptisé ‘Social media‘ pour des raisons encore obscures.

IBM lotus live_collab_private
IBM lotus live_collab_private

IBM affiche clairement la couleur et affirme vouloir s’imposer comme une alternative gratuite pour « les organisations cherchant à se libérer des coûteuses solutions bureautiques Microsoft Office, en permettant aux entreprises d’apporter une dimension “social networking” à leur processus.» Effectivement, LotusLive Symphony ajoute la dimension collaborative aux outils bureautiques : tchat, travail en équipe sur des documents partagés (textes, tableaux, présentations), avec des possibilités de coédition et de suivi en temps réel, suivi des modifications avec possibilités d’interaction entre utilisateurs…
Ce travail en équipe via le cloud semble en effet prometteur, et Microsoft avec Office 365 (cf/ l’article ‘Google docs permettra de stocker tout typre de document‘) comme Google avec Google Docs (http://www.itespresso.fr/office-365-microsoft-envoie-outils-professionnels-cloud-37095.html) réaffirment sans cesse leur intérêt pour ce segment, et ce type d’évolution. D’ailleurs, Microsoft a intégré SharePoint et Lync dans Office 365…

Une autre approche du document
Il est possible de récupérer des documents issus des logiciels Symphony ou Microsoft Office dans LotusLive Symphony. Mais la collaboration documentaire est plus évoluée. Ainsi, chaque document est conçu comme un ensemble d’éléments “privatisables. Un utilisateur “privatise” un  paragraphe de texte, et peut le modifier dans une fenêtre séparée de LotusLive Symphony, avant de le publier en temps réel au vu de tous les utilisateurs travaillant sur le document. Et ce processus est possible pour les documents de texte, de tableur ou de présentation.
En bas du document, chaque participant est représenté en miniature sur laquelle une bulle d’informations : profil, modifications apportées…

Cette version pré-béta semble déjà très prometteuse. Les équipes Lotus souhaitent aller beaucoup plus loin. « À l’avenir, des points d’intégration devraient apparaître dans les différents outils LotusLive Symphony, ainsi que des formulaires intégrant des mécanismes de workflow, » confie Jeanette Mediin Barlow, chef produit Lotus Symphony chez IBM. Pour plus de détails, lire notre article sur siliconDSI : IBM Symphony part en Live sur le cloud.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur