Bourse : France Télécom recule: c’est bon signe…

Cloud

Séance du mercredi 9 avril : les places boursières ont échoué dans leurs tentatives de rebonds

Le recul du titre

France Telecom, 2,54% à 20,70 euros, est imputable aux prises de bénéfices. C’est donc une bonne nouvelle, qui démontre le retour en grâce de l’opérateur auprès des investisseurs, mais aussi leur prudence sur un marché qui reste troublé. L’actualité en Irak, avec la chute de Bagdad, n’a pas joué le rôle de moteur attendu. Les investisseurs restent prudents, et attentifs aux avertissements qui ont pesé une nouvelle fois sur l’économie. Le CAC40 a clôturé en baisse de 0,19% à 2.888,03 points. A Wall Street, les interrogations sur la santé de l’économie américaine ont fait plonger le Dow, qui perd 1,22% à 8.197,94 points, tandis que le Nasdaq démontre la santé précaire des valeurs technologiques, avec une chute de 1,89% à 1.356,74 points. Perspectives en berne pour l’économie mondiale Selon le FMI, le Fonds Monétaire International, l’économie mondiale devrait connaître une croissance modérée de 3,2% en 2003, puis accélérer à 4,1% en 2004. Mais ces perspectives restent incertaines. En France, l’OFCE, l’Observatoire Français des Conjonctures Economiques, s’est déclaré pessimiste. Le PIB ne dépasserait pas 0,8% en 2003, et 1,6% en 2004. Yahoo en vert Le portail Yahoo a enregistré au premier trimestre un chiffre d’affaires de 282,9 millions de dollars, contre 192,7 millions de dollars au début 2002. Soit un bénéfice net de 46,7 millions de dollars, contre une perte de 53,6 millions de dollars au premier trimestre 2002. Arianespace dans le rouge Arianespace traverse une crise. Le groupe rencontre des difficultés financières, auxquelles les échec et reports de lancement d’Ariane V ne sont pas étrangers. Son directeur général, Jean-Yves Le Gall, recherche un milliard d’euros, dont plus de la moitié pour le programme de remise à niveau. Mais EADS, principal partenaire du projet, menace de se retirer si les Etats de l’Union Européenne n’augmentent pas leurs contributions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur