Bourse : sous le signe d’Airbus et d’Ariane

Cloud

Séance du vendredi 20 juin : reprise en vue sur le marché américain, mais le risque de crise des fonds de pension US s’accroît

La Bourse de Paris a profité de la bonne tenue à l’ouverture de Wall Street pour terminer la semaine en territoire positif. Avec une hausse de 0,8% à 3.190,11 points, l’indice parisien aura progressé sur la semaine de 2,61%.

A Wall Street, le Dow Jones termine la semaine sur une note positive, progressant de 0,23% à 9.200,75 points. Sur la semaine, l’indice vedette de la Bourse de New York se maintient avec une légère progression de 0,9%. Côté Nasdaq, si la semaine s’est inscrite en positif, avec un gain 1,1%, vendredi, les inquiétudes sur les semiconducteurs et les équipementiers réseaux ont pesé sur l’indice, qui perd 0,22% à 1.645,03 points. Alors que l’économie américaine s’achemine vers une reprise au second trimestre, selon le ‘Wall Street Journal‘, la Réserve fédérale n’exclut pas une nouvelle baisse des taux d’un quart de point. Mais une nouvelle crise pourrait venir ralentir cet optimisme, avec le déficit record des fonds de pensions, 239 milliards de dollars pour les 500 premières entreprises américaines, très atteints par l’évolution de la Bourse ces dernières années. Salon du Bourget, Business Objects et VU Le salon du Bourget a été l’occasion pour Airbus de briller, avec 59 commandes fermes d’avions, tandis que son concurrent américain Boeing n’en a enregistré aucune. Côté espace, EADS Space Transportation a reçu une commande de 30 lanceurs Ariane 5, pour 3 milliards d’euros, en provenance du consortium spatial européen Arianespace. Les prévisions inférieures aux attentes de l’éditeur canadien Cognos ont pesé lourdement sur la tenue de son concurrent Business Objects. L’éditeur français, leader mondial des solutions de ‘business intelligence’ chute lourdement de 7,53% à 18,92 euros. Barry Diller, le patron de USA Interactive, a déclaré qu’il n’était pas intéressé par le rachat des actifs de Vivendi Universal Entertainment. En revanche, il a indiqué qu’il pourrait bloquer la vente par appartements de V.U.E. Symbole du retrait en cours de V.U. d’une partie de ses activités américaines, la tour Vivendi Universal de Los Angeles, 35 étages de bureaux, a été vendue pour 190 millions de dollars. Le titre prend 3,21% à 16,70 euros. France Télécom a cédé à UBS Investment Bank sa participation de 5,4% (56 millions de titres) dans l’opérateur de téléphonie mobile Sprint PCS, contre 330 millions de dollars. Par ailleurs, le p-dg du groupe, Thierry Breton, a indiqué que le plan ‘Top’, lancé début décembre 2002, et destiné à réaliser 15 milliards d’économie en interne et sur trois ans, a démarré “très vite“, et permis de dégager une marge de man?uvre non prévue au départ. Altran Technologies remonte de 6,68% à 7,83 euros, profitant des rachats à bon comptes. Mais le titre reste encore sous tension.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur