Brevets : Cisco va-t-il vraiment payer 1,9 milliard $ ?

JuridiqueRégulations
huawei-brevets-europe

Cisco va faire appel de la décision favorable au fournisseur de solutions de cybersécurité Centripetal Networks qui l’accuse de violation de brevets.

Le procès a duré un mois. Il s’est déroulé sans jury et par visioconférence, Covid-19 oblige.

Aux États-Unis, Cisco Systems a été condamné à payer 1,9 milliard de dollars pour violation de brevets appartenant au fournisseur de solutions de cybersécurité Centripetal Networks. Le tribunal a également imposé à Cisco de verser six années durant à l’entreprise une redevance sur les ventes des produits mis en cause.

La décision a été prise lundi à Norfolk, Virginie, par le juge de district Henry Coke Morgan Jr. Elle s’inscrit dans le cadre de l’action en justice initiée par Centripetal Networks en février 2018. Que reproche le fournisseur basé à Herndon (Virginie) à Cisco ?

Centripetal accuse Cisco d’avoir intégré sa technologie de protection brevetée, et en partie financée par le Department of Homeland Security, dans ses propres produits. De ce fait, le fournisseur estime avoir perdu des contrats gouvernementaux, a relevé Bloomberg.

Cisco prépare la contre-offensive

« Le fait que Cisco ait lancé des produits avec la fonctionnalité de Centripetal dans l’année suivant des réunions [de présentation commerciale par l’entreprise de cybersécurité] est plus qu’une simple coïncidence », a déclaré lors du procès le juge Morgan.

En outre, les arguments et les documents techniques présentés par Cisco ne couvrent pas forcément les produits mis en cause mais d’autres technologies, selon Henry Coke Morgan Jr. Le juge est arrivé à la conclusion que Cisco s’est livré à une violation « délibérée et flagrante » de quatre des cinq brevets concernés par l’affaire.

Une décision que conteste vivement Cisco.

Le groupe technologique s’est déclaré « déçu par la décision du tribunal de première instance, compte tenu des preuves substantielles de non-contrefaçon, d’invalidité et du fait que les innovations de Cisco sont antérieures aux brevets de plusieurs années. »

L’équipementier basé à San José (Californie) va faire appel.

Notons que pour son exercice fiscal 2020 clos le 25 juillet, Cisco a présenté un chiffre d’affaires de 49,3 Md$ et un bénéfice net de 11,2 Md$.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT