Brocade étoffe son expertise NFV avec Vistapointe

CloudGestion des réseaux

Brocade a annoncé le rachat de Vistapointe, spécialiste de l’analyse réseau. Ses compétences viendront étayer les offres NFV de l’équipementier auprès des opérateurs mobiles.

L’équipementier américain pense à son avenir en misant sur la virtualisation du réseau. A la fin du mois de juillet, David Limery, ingénieur système chez Brocade évoqué le SDN (Software Defined Network) et le NFV (Network Function Virtualization) en soulignant qu’il « se concentrait d’abord sur le N de SDN, le réseau » à travers son offre Vyatta. Et c’est bien dans ce cadre que Brocade vient d’annoncer l’acquisition de Vistapointe, un éditeur de solutions analytiques et de visibilité réseau. Les termes financiers de l’opération n’ont pas été publiés. Sur le plan organisationnel, le CEO de Vistapointe, Ravi Medikonda, va rejoindre Brocade comme vice-président d’une entité spécialement créée pour l’occasion : Network Visibility and Analytics products.

La société basée en Inde propose une plateforme VNI (Vistapointe Network Intelligence) qui fournit des services analytiques pour les opérateurs de téléphonie mobile. Cette plateforme intègre d’autres outils comme Intelligence Protocol Engine (VIPE), Analysis and Correlation Engine (VACE) et Visualization and Insight Dashboard (ViVID). L’ensemble de ces services va être intégré dans le portefeuille d’offres de Brocade sur les fonctions de virtualisation du réseau. L’équipementier américain souligne que les opérateurs mobiles seront mieux à même de classer, visualiser, gérer et sécuriser le trafic data mobile.

Ce besoin de visibilité et d’administration des fonctions réseaux est crucial pour le déploiement des technologies 4G/LTE, explique Brocade. Il précise aussi que le portefeuille de Vistapointe viendra compléter la solution de télémétrie IP reposant sur les produits MLX.

Crédit Photo ©-Syda-Productions-shutterstock.jpg

A lire aussi :

Un commutateur Brocade scale-out pour l’agrégation de campus

Réseaux : Brocade et Aruba s’unissent contre Cisco


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur