Chantal Jouanno émet l'idée d'un bonus-malus sur les téléphones mobiles

Réseaux

Proposer quelques euros pour inciter les utilisateurs à recycler proprement leur téléphone mobile vise à lutter contre le gaspillage.

Après les véhicules, le téléphone portable bénéficiera-t-il à son tour du principe du bonus-malus? « Il faut inciter les gens à [rapporter leur mobile en magasin] et, pour les inciter, il faudrait que l’on crée une sorte de bonus-malus. C’est à dire que la personne qui rapporte son téléphone portable toucherait quelques euros », a déclaré La secrétaire d’Etat à l’Ecologie, Chantal Jouanno, sur France 2 lundi soir dans l’émission Compléments d’enquête.

L’idée n’est pas tant de stimuler le secteur déjà très dynamique (les 59 millions de Français équipés changent de téléphone tous les moins de deux ans en moyenne) que de lutter contre le gaspillage et les risques de pollution. « Environ 100 millions de téléphones portables dorment dans les tiroirs », estime la ministre. Selon elle, seuls 3 % des téléphones inutilisés sont rapportés en magasin.

Un chiffre d’autant plus décevant que les opérateurs proposent, chacun ç leur manière, de récupérer les terminaux mobiles de leurs clients. Et même de leur racheter, selon leur état, pour les revendre d’occasion, soit en boutique en France, soit sur les marchés des pays émergeants.

SFR organise ainsi des collectes au printemps dans le cadre d’actions caritatives lors de la semaine du développement durable au printemps. Orange propose d’échanger l’ancien portable contre des bons d’achats. Bouygues Télécom fournit notamment une enveloppe affranchie pour retourner par la poste le combiné. Certaines associations caritatives se chargent également d’offrir une seconde vie aux vieux portables. Ainsi, The Phone House récupère les mobiles pour les donner à Emmaüs.

Mais les opérateurs craignent néanmoins que les collectes systématiques pèsent sur leurs coûts de fonctionnement, notamment en ressources humaines. De plus, l’idée de sponsoriser la récupération des portables n’est pas neuve. En juin dernier, le gouvernement avait réfléchi à un système compensatoire sur l’achat d’un nouveau portable en échange de récupération de l’ancien. Une idée oubliée… jusqu’à hier soir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur