Chromebooks : Intel et AMD impulsent une montée en gamme

ChromebookComposantsPoste de travail
Chromebooks Intel AMD

Tandis qu’Intel officialise l’arrivée de Tiger Lake sur les Chromebooks, AMD dédie une gamme de puces Ryzen et Athlon à ce même segment de marché.

Intel et AMD sont à l’offensive sur les Chromebooks. À quelques jours d’intervalle, l’un et l’autre ont annoncé l’élargissement de leur catalogue de processeurs à destination de ce segment de marché.

Du côté d’AMD, on a lancé la série 3000C.
Les cinq références qui la composent sont reprises de la série 3000U (Picasso) destinée aux ultraportables. Deux d’entre elles sont disponibles depuis le 1er trimestre 2019. Il s’agit du Ryzen 5 3500U et du Ryzen 7 3700U… rebaptisés, donc, avec un C final. Gravés en 12 nm, ils embarquent 4 cœurs CPU et 8 ou 10 cœurs GPU Vega, pour un TDP de 15 W.

Les trois autres références « rebadgées » sont gravées en 14 nm. Disponibles pour les ultraportables depuis début 2020, elles allient deux cœurs CPU à deux ou trois cœurs GPU Radeon. Il s’agit du Ryzen 3 3250U, de l’Athlon Gold 3150U et de l’Athlon Silver 3050U.

AMD Chromebooks 3000C

AMD promet une intégration d’ici à la fin de l’année sur des Chromebooks « milieu et haut de gamme » d’Acer, Asus, HP et Lenovo.

Intel a pour sa part officialisé l’arrivée prochaine des puces Tiger Lake (Core 11e génération) sur les Chromebooks. Sans toutefois préciser lesquelles. Il mentionne les mêmes partenaires qu’AMD, en y ajoutant Dell et Samsung.

De ses benchmarks ressort en particulier le gain de performance sur la partie graphique. La raison ? La nouvelle architecture Xe, commercialisée sous la marque Iris.

Intel met aussi en avant les progrès en multitâche et en navigation web. Aucune information, en revanche, sur l’aspect consommation / autonomie.

Intel benchmark Chromebooks
Intel effectue la comparaison entre les Core i7-10610U et i7-1165G7.

Illustration principale ©

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT