Cisco s’engage à former 100 000 talents en France d’ici 2018

CloudRégulations

À travers son programme Cisco Networking Academy (CNA), l’équipementier ambitionne de « répondre à la pénurie d’ingénieurs et de techniciens qualifiés » dans les réseaux, Internet en particulier. Mais aussi de contribuer à l’employabilité des jeunes et des seniors en France.

Pour renforcer l’adéquation entre l’offre et la demande de compétences IT, Cisco veut former, dans les 4 ans en France, quelque 100 000 personnes aux métiers d’Internet et des réseaux. Et ce à travers son programme gratuit et certifiant de formation professionnelle, Cisco Networking Academy (CNA), ouvert en France en 2001, mais lancé aux États-Unis dès 1997.

« Le Cloud, la vidéo ou encore l’Internet des objets ont un impact majeur dans tous les secteurs de notre économie. Notre ambition, avec la Cisco Networking Academy, est de former les professionnels de demain sur des compétences informatiques clés recherchées par les entreprises et les institutions publiques », explique Robert Vassoyan, directeur général de Cisco France. Pour répondre aux attentes des entreprises, les profils qualifiés resteraient insuffisants.

Une pénurie de compétences ?

Selon le Plan France Numérique 2020 documenté sous la présidence Sarkozy, 450 000 emplois pourraient être créés d’ici 2015 dans le secteur. À l’échelle européenne, près de 900 000 postes seraient à pourvoir dans les TIC, d’après les chiffres communiqués par la Commission européenne l’an dernier. Bruxelles lançait alors sa « Grande coalition » pour l’emploi numérique, coalition dont Cisco fait partie (lire : L’Europe lance sa Grande coalition pour l’emploi numérique).

Ces chiffres, à considérer évidemment avec précaution, contrastent avec ceux du chômage IT en France qui, malgré une embellie en mars 2014, demeurent élevés. Cisco, pour sa part, préfère mettre l’accent sur les perspectives « uniques » qui s’offrent aux jeunes en recherche d’emploi comme aux personnes en reconversion.

Des jeunes diplômés aux « reconvertis »

À travers sa CNA, l’équipementier propose aux étudiants, salariés en formation continue ou initiale, et « reconvertis » en devenir :

  • une classe virtuelle utilisée par 25 000 personnes en France, en 2014 (e-learning) ;
  • des cursus proposés à plus de 100 000 étudiants dans le pays depuis 2001 ;
  • 10 000 établissements partenaires dans 165 pays, dont 340 au niveau national ;
  • 535 formateurs en France ;
  • 10 400 certifications validées pour concevoir et maintenir un réseau informatique.

Le partenariat entre Cisco et la France « a impacté la vie de 100 000 étudiants et généré une contribution dont la valeur en nature est estimée à environ 40 millions d’euros », indique à Silicon.fr la direction de l’équipementier. « La formation proposée représente un véritable levier à l’entrée sur le marché du travail puisque 73% des anciens étudiants estiment qu’elle a eu des retombées positives sur leur carrière », ajoute le groupe (étude Harris Interactive – mars 2013 ).

Cisco est loin d’être le seul grand groupe high-tech à proposer un programme de formation aux talents externes. Des sociétés comme Microsoft, IBM ou Orange font de même. Des alternatives à l’attention de jeunes déscolarisés, mais passionnés d’informatique, existent aussi, dont la Web@cadémie (lire : Web@cadémie lance son « Club Entreprises » avec l’Afdel) .


Lire aussi

Technologies de l’information : où sont les femmes ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur