Retour aux sources : Blackberry fait revenir le clavier physique sur ses terminaux

OS mobilesPoste de travailSmartphones

Le CEO de Blackberry John Chen annonce son intention de remettre le clavier physique au centre des futurs smartphones du constructeur.

Les futurs smartphones Blackberry seront-ils tous pourvus d’un clavier physique ? C’est ce qu’à laissé entendre John Chen. Interviewé par Bloomberg dans le cadre du CES 2014 de Las Vegas, le dirigeant du constructeur canadien a annoncé son intention de remettre le clavier au centre des prochains téléphones.

« Personnellement, j’adore les claviers », a précisé le CEO de BlackBerry avant d’ajouter que les futurs modèles disposeront « principalement » de clavier physique plutôt que d’un clavier virtuel accessible sur l’écran tactile.

L’échec de l’écran tactile

Un vrai retour aux sources et une manière de souligner le relatif échec du lancement, il y a bientôt un an, du Z10, le premier smartphone tactile sous environnement BB10 qui devait remettre à flot le constructeur sur le marché des smartphones face à l’iPhone et aux offres Android.

C’est aussi une manière pour John Chen, qui a pris les rênes de BlackBerry en novembre dernier, de marquer sa rupture avec la stratégie de son prédécesseur qui visait le marché grand public. Le nouveau dirigeant a déjà annoncé son intention de se reconcentrer sur le marché professionnel des entreprises et des gouvernements qui fit son heure de gloire.

Le retour de la prédominance du clavier physique, qui n’a cependant jamais quitté l’offre comme en témoignent les modèles Q10 et Q5 du constructeur, s’inscrit comme une marque distinctive sur un marché largement dominé par le tout tactile.

Le clavier, une distinction à défendre

Une distinction que BlackBerry a bien l’intention de défendre comme l’illustrent les poursuites engagées à l’encontre de Typo Keyboard qui a dévoilé, dans le cadre du CES, un clavier périphérique pour iPhone 5 et 5s. Selon BlackBerry, Typo viole le design et les brevets de ses propres claviers.

La conception des futurs claviers et téléphones du constructeur canadien seront lancés sous la responsabilité de Ron Louks qui vient de rejoindre l’entreprise en tant que président responsable de l’activité Terminaux et nouvelles solutions (Devices and Emerging Solutions). Cet ancien de HTC et Sony Ericsson aura notamment en charge les roadmaps matérielles, logicielles et la conception des produits. « Ron est très créatif. Je pense qu’il n’est pas seulement compétent en matière technologique et de design pour créer un bon téléphone, il sait aussi comment les gens utilisent le téléphone », a déclaré John Chen à son sujet.

Crédit photo : © kalafoto – Fotolia.com


Lire également
Résultats : BlackBerry, la défaite de Waterloo
John Chen : « Blackberry n’est pas mort »
Blackberry conserve son meilleur client : Obama


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur