Le Cloud freine les recrutements en SSII

CloudRégulations
Free mobile emplois (crédit photo © iQoncept - shutterstock)

Le Cloud, nouvel eldorado de l’emploi ? Si cette vague technologique créé de nouveaux besoins, elle se traduit par un ralentissement net de la croissance des effectifs chez les prestataires. Et un recul de la taille des équipes dans les pays développés.

Le constat est logique, mais il n’en est pas moins implacable : le Cloud pèse sur l’emploi chez les prestataires de services. Dans une étude semestrielle sur le sujet, le cabinet Technology Business Research (TBR) estime ainsi que la croissance des effectifs de 14 grands prestataires IT (représentant un total de plus de 2 millions d’emplois) est tombée à 1,7 % sur un an au quatrième trimestre 2013. Contre 4,4 % un an plus tôt. Ou encore 3,4 % voici seulement six mois.

TBR graphiqueCette érosion des embauches touche avant tout les effectifs offshore, localisés dans les pays à bas coûts. Alors que ceux-ci progressaient encore de 7,8 % fin 2012, ils ne connaissent désormais plus qu’une croissance annuelle de 4,4 %. Et la tendance baissière se confirme de trimestre en trimestre. Parmi les 14 grands prestataires étudiés par TBR, l’offshore pèse tout de même 64 % des effectifs totaux.

Onshore : 20 000 salariés en moins en un an

Le constat est encore plus alarmant pour les équipes des pays développés, dont les effectifs sont en recul trimestre après trimestre. Entre fin 2012 et fin 2013, sur les 14 prestataires étudiés, cela représente plus de 20 000 salariés en moins. Pire : au fil du temps, la tendance s’accentue. Ainsi, fin 2012, les équipes onshore des SSII ne perdaient ‘que’ 0,8 % en rythme annuel. Puis 1,6 % mi-2013. Fin 2013, le rythme de la décrue a atteint 2,8 % l’an. On est loin des projections très optimistes d’IDC voici moins de 18 mois.

« La croissance des effectifs continue à décélérer à mesure que l’adoption du Cloud dépasse l’étape du proof-of-concept et que les prestataires mettent à profit l’automatisation pour accélérer la fourniture d’infrastructures Cloud à leurs clients », explique Bozhidar Hristov, analyste de TBR. Pour le cabinet, dans un marché où la croissance ralentit (sur les 14 prestataires étudiées, elle est tombée à 1,5 % l’an fin 2013, contre 3,7 % un an plus tôt) et où les services à valeur ajoutée d’hier deviennent des commodités, l’arbitrage sur les coûts salariaux (déplacer les effectifs vers les pays offshore) ne suffit plus. Selon TBR, les prestataires doivent désormais miser sur l’automatisation du Cloud pour découpler la croissance des revenus de celle des effectifs. Autrement dit, tabler sur les gains de productivité du Cloud pour réduire leurs équipes.

Crédit photo : © iQoncept  – shutterstock

Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

 

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur