Dell succombe à la monnaie virtuelle Bitcoin

Régulations

Le constructeur informatique a noué un partenariat avec le portefeuille virtuel Coinbase pour proposer à ses clients une option de paiement en Bitcoin sur Dell.com.

Moins d’un an après avoir quitté la bourse pour se réorganiser à l’abri des marchés, Dell adopte la devise virtuelle Bitcoin. Dans un premier temps, seuls les clients américains du groupe texan pourront, dans les prochaines semaines, choisir cette option de paiement sur Dell.com. Le groupe texan, comme d’autres marchands en ligne avant lui, de Expedia.com à Dish Network, a noué un partenariat avec la plateforme de gestion de paiement en ligne Coinbase.

Limiter le coût des transactions

Dell se targue d’être, à ce jour, le plus grand marchand en ligne à accepter officiellement la devise virtuelle. L’initiative lui permet à la fois d’élargir les options proposées à ses clients – particuliers et PME – et, surtout, de limiter les frais de traitement de paiement. « Les détaillants ont des marges très faibles, tout particulièrement en ligne, ils bataillent donc constamment avec les banques et les opérateurs de cartes de paiement pour réduire ces frais », a commenté un analyste de Wedbush Securities, dans les colonnes du New York Times. Bitcoin leur offre cette opportunité. Reste que les entreprises risquent d’être frileuses pour se mettre à ce genre de transaction, mais c’est un premier pas et un moyen supplémentaire de paiement.

Dell, qui a généré moins de 60 milliards de dollars de revenus en 2013, devra rétribuer l’intermédiaire californien Coinbase. Portefeuille virtuel, ce dernier se charge de convertir les Bitcoins des clients en dollars. Pour les entreprises partenaires, ces frais sont en moyenne de 1% après le premier million de dollars de ventes effectuées. Reste à savoir si l’opération sera un succès pour Dell qui cherche à s’éloigner du tout-PC. Un autre site de vente en ligne, Overstock.com, qui utilise depuis janvier les services de Coinbase, estime à moins de 1% la proportion d’achats effectués en Bitcoins. Il n’empêche, la monnaie virtuelle gagne de nouveaux adeptes parmi les géants du commerce en ligne et les financiers. Et les gouvernements réfléchissent à la régulation à mettre en place. En France, un rapport a été récemment remis à Bercy sur le sujet.


Lire aussi

Dell quitte la Bourse, 25 ans après y avoir été introduit


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur