Dell dévoile sa gamme Windows 8 : convertible XPS 12, tablette Latitude 10, machines tout-en-un…

Poste de travail
Dell subtilités Windows 8

Des tablettes aux tout-en-un en passant par les convertibles, Windows 8 va équiper tous les nouveaux produits de Dell.

Quand bien même le segment BtoB, en France comme à l’échelle du globe, a porté quelque 85 % de ses activités sur l’exercice 2011, Dell veut entretenir une logique de conquête d’un plus vaste public, pour « répondre à des besoins très larges ».

En phase avec les nouveaux usages inhérents à Windows 8, l’offensive automnale se répercute sur tous les tableaux, des ultrabooks aux tablettes en passant par les PC tout-en-un. Entre évolution des facteurs de forme et avènement d’une ère de « devices et services », l’alliance du mobile et du tactile impose de nouveaux concepts à la fois esthétiques et fonctionnels, entre ergonomie, sécurité et optimisation du TCO (coût total de possession).

XPS, ouvre-toi

Envoyé au charbon pour répondre à ces nouveaux besoins tout en tirant parti du nouvel OS de Microsoft, le dénommé XPS 12 matérialise cette convergence qui se trame au catalogue de Dell. Ouvert à la réservation pour 1199 euros TTC dans sa version de base, ce convertible a la particularité d’intégrer un écran tactile intégré dans un arceau de carbone autour duquel il peut pivoter à 180 degrés pour se rabattre sur le clavier rétroéclairé.

Sur une diagonale de 12,5 pouces, Dell case de la Full HD (1920 x 1080 points) à 400 cd/m², un taux de luminosité caractéristique des dalles IPS. À l’intérieur d’un châssis annoncé à 1,54 kg, des processeurs Core jusqu’au modèle i5 bicœur à 1,7 GHz (2,6 GHz en mode Turbo) s’allient à 4 Go de RAM, capacité invariable, au contraire d’un SSD qui peut fluctuer, sur demande, de 64 Go à 128 Go.

Sous une autre Latitude

L’offensive se dessine en parallèle sur le front des tablettes, avec une finalité : concilier productivité et sécurité tout en assurant une interopérabilité avec les autres terminaux mobiles, notamment ceux sujets au phénomène dit de la consumérisation. Témoin la tablette Latitude 10, qui prend la suite de la Latitude ST, enrichie d’un processeur Intel Atom Clover Trail et articulée autour d’une dalle IPS de 10,1 pouces en 1366 x 768 points.

Le produit se décline en trois versions (« Light », « Standard » avec Trusted Platform Module et « SmartCard » avec lecteur biométrique), toutes certifiées conformes au standard militaire MIL-STD 810G et munies d’une batterie amovible, pour 9 à 18 heures d’autonomie selon le modèle, à 30 ou 60 Wh.

Avec Windows 8 à la baguette, ce sont 2 Go de RAM qui secondent un SSD eMMC de 64 à 128 Go, dans le cadre d’une configuration ancrée dans l’air du temps : preuve en est de cet appareil photo à 8 mégapixels, de ce combo Wifi / Bluetooth 4.0 et de cet emplacement microSIM pour se connecter aux réseaux mobiles 3G / 4G LTE.

Et le tout-en-un fut

Dell explore également les arcanes du tout-en-un. Son héraut, le XPS One 27, s’oppose ostensiblement à l’iMac de par son design et une définition d’écran qui atteint les 2560 x 1400 points (16:9) sur 27 pouces, en IPS. À 1299 euros TTC en standard, l’offre se veut généreuse, casée dans une machine volumineuse, assez gourmande en énergie (235 W pour l’alimentation intégrée), mais puissante et orientée multimédia.

Ainsi, l’on retrouve des ports USB 3.0, mais aussi un choix de solutions graphiques Nvidia jusqu’à 2 Go de mémoire dédiée, des interfaces HDMI compatibles 3D en entrée comme en sortie, le son en optique et 7.1, un écran inclinable à 60 degrés, un lecteur Blu-Ray et un tuner TV en option, un récepteur infrarouge pour télécommande, etc.

Le même concept en 23 pouces avec écran tactile s’appelle Inspiron One 23. Pour 849 euros TTC, l’on reste en Core i3 et sur stockage magnétique jusqu’à 1 To, mais l’on conserve en entrée un couple HDMI / VGA, de l’USB 3.0 et une fixation Vesa.

Dell XPS One 27


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – De Windows 1.0 à Windows 7…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur