Deutsche Telekom règle son différend avec la Commission américaine des opérations de bourse (SEC)

Réseaux
Du rififi dans le nuage entre Amazon et Google

Deutsche Telekom et sa filiale hongroise ont accepté de verser plus de 90 millions de dollars pour mettre un terme à la procédure judiciaire engagée à leur encontre par les autorités américaines.

Deutsche Telekom AG et sa filiale hongroise, Magyar Telekom, ont mis un terme aux investigations relatives aux pots de vin qui auraient été remis en 2005 et 2006 à d’anciens fonctionnaires en Macédoine et au Monténégro dans le but d’écarter les concurrents potentiels, ont fait savoir les autorités américaines.

Plus de 90 millions de dollars de sanctions

Cette disposition clôt l’enquête menée aux États-Unis par le Département de la justice (US DOJ) et l’autorité en charge des opérations de bourse (SEC – Securities and Exchange Commission), cette dernière arguant de la violation de la loi américaine anti-corruption (FCPA – Foreign Corrupt Practices Act).

Magyar Telekom qui en juin dernier avait signalé débloquer 48,7 millions de dollars avec l’objectif de mettre un terme au différend avec la SEC, versera finalement 59,6 millions de dollars aux autorités américaines. La société sera également redevable de 31,2 millions de dollars de dommages et intérêts, dans le cadre d’une procédure antérieure.


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur