DSI : la CIA recrute une dirigeante d’IBM

DSIProjetsSecteur Public

Juliane Gallina, jusqu’ici chez IBM US Federal, va remplacer John G. Edwards aux commandes de la direction des systèmes d’information de la CIA.

Quand la CIA change de CIO… Juliane Gallina va prendre les commandes de la direction des systèmes d’information de l’Agence centrale du renseignement américain (CIA – Central Intelligence Agency), a révélé Nextgov.

Elle remplace ainsi au poste de DSI (en anglais CIO ou Chief information officer) John G. Edwards, dont la nomination en tant que directeur adjoint des opérations (D/COO ou Deputy chief operating officer) a été annoncée par la CIA le 18 mars.

Juliane Gallina, avant de rejoindre la CIA, a travaillé neuf années chez IBM à différents postes, dont celui d’associée et vice-présidente d’IBM US Federal. L’entité du groupe informatique proposant technologies et services au gouvernement des États-Unis.

À ce titre, elle a accompagné de grands comptes fédéraux, dont ceux de la communauté du renseignement, dans leur intégration/optimisation de technologies de pointe.

Auparavant, Juliane Gallina a exercé des responsabilités militaires plus de vingt années durant au sein de la marine américaine (US Navy). Et ce après avoir travaillé pour le National Reconnaissance Office (NRO), une agence de renseignement proche de la CIA.

IBM et Washington en cheville

Interrogé par Nextgov, Sam Gordy, directeur général de IBM US Federal, s’est félicité du choix de la CIA avec lequel la firme d’Armonk (New York) travaille depuis des années.

« Nous sommes ravis que la CIA ait choisi quelqu’un qui sait lier la technologie éprouvée du monde commercial — et la recherche émergente — aux besoins et aux défis de la communauté du renseignement », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « de l’IA au cloud hybride en passant par la blockchain, l’IoT, l’informatique quantique et l’open source, IBM a exposé Juliane aux technologies les plus prometteuses » pour toute agence ou département fédéral.

La CIA, de son côté, a indiqué que sa mission lui impose de recruter « les meilleurs talents » que les États-Unis puissent lui fournir. Les profils expérimentés du secteur privé ou hybrides sont très recherchés, l’embauche de Juliane Gallina en temoigne.

Elle prendra ses fonctions de DSI de la CIA début avril 2019.

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur