Les DSI vont garder le contrôle de la dépense IT

DSIRégulations

Pour Forrester, les Cassandre ont parlé trop vite : aux Etats-Unis au moins, la dépense IT n’est pas en train d’échapper à la DSI. Même si le processus de décision devient plus collaboratif, impliquant davantage les métiers.

Selon Forrester, les DSI ne vont pas se faire déposséder de leurs prérogatives sur la dépense IT. Mais ils vont devoir apprendre à partager avec les métiers. Dans une étude, Forrester Research estime que seulement 6,3 % des achats de technologies aux Etats-Unis en 2013 ont été effectués et mis en œuvre par les métiers sans l’aide de la DSI. Dans 9 % des cas supplémentaires, le métier a choisi la solution, mais c’est l’informatique qui l’a implémentée et supervisée.

Pour le cabinet d’étude, l’achat IT est appelé à devenir un processus collaboratif où lignes métiers et DSI identifient conjointement les besoins et les solutions y répondant, établissent le budget et choisissent le ou les fournisseurs adéquats. Dans son rapport, Forrester estime que plus d’un tiers de la dépense IT aux Etats-Unis suivra un schéma de ce type en 2015.

Un dollar sur deux en 2015

A cette échéance, la part de la dépense IT uniquement ou principalement supervisée par l’informatique passera à 47 % (contre 55 % aujourd’hui). Mais l’auteur de l’étude, le vice-président de Forrester Andrew Bartels, écrit tout de même : « Les experts qui font des déclarations définitives expliquant que la dépense technologique est en train d’échapper à la DSI pour passer entre les mains des métiers comprennent mal la complexité du processus d’achat et de possession de la technologie. » Selon le même analyste, la part des dépenses IT décidées par les métiers a cru entre 2010 et 2012 du fait des achats de smartphones et tablettes, mais ces derniers réintègrent aujourd’hui les budgets informatiques globaux.

Crédit photo : © Rangizzz – Fotolia.com

En complément :

– Dépense IT : l’Europe est le maillon faible de la reprise

– Menace sur la reprise : l’Europe souffre d’une pénurie de compétences IT

– Sylvie Chauvin, Markess : « Les DSI payent l’accumulation des couches techniques dans le SI »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur