Ebay-Skype : fin du contentieux

Réseaux

Les fondateurs de Skype s’emparent de 14 % du capital de l’éditeur de la solution de VoIP. Et mettent fin aux poursuites envers Ebay et réciproquement.

Ebay et les fondateurs de Skype ont signé, le 6 novembre, un accord visant à mettre fin au contentieux qui avait éclaté cet été. Début août, Ebay déposait plainte contre Joltid, la société détentrice de la licence Skype, suite à un différent sur le versement des royalties. Jotild répliquait à son tour quelques semaines plus tard sur les mêmes raisons. Un conflit qui risquait de remettre en cause la vente de 65 % des parts de Skype détenues par Ebay auprès d’investisseurs privés.

Dans l’intérêt général, les deux parties ont donc trouvé un terrain d’entente comme nous le signalions la veille de la signature. Selon les termes de l’accord, les deux fondateurs de Skype, Janus Friis et Niklas Zennstrom, vont entrer au conseil d’administration du «nouveau» Skype et détenir 14% du capital. En conséquence de quoi ils cessent toutes poursuites envers Ebay et réciproquement.

Du coup, le capital de l’éditeur de la solution de voix sur IP s’en trouve chamboulé. Les 65 % que devait détenir un consortium d’investisseurs s’en trouvent réduits à 56 %. Ils seront entre les mains de Silver Lake (principalement) ainsi qu’Andreessen Horowitz et le Canada Pension Plan Investment Board (CPPIB).

En revanche, Index Ventures se retire. La mise en cause de la gestion de Michelangelo Volpi, ancien dirigeant de Joost TV (une autre start-up des créateurs de Skype), et collaborateur d’Index Venture, a peut-être contribué à ce retrait. « Bien que Skype présente un fort potentiel d’investissement, les nouveaux termes de l’accord ne correspondent plus à nos critères d’investissement et nous avons ainsi décidé de ne par participer à la transaction »,souligne Danny Rimer de Index Ventures.

Ebay conservera 30 % de Skype et recevra, à l’issu de la transaction, 1,9 milliard de dollars sur les 2,75 milliards de valorisation de la société. Ebay avait avait acquis Skype en 2005 pour 2,6 milliards de dollars sans jamais avoir réussi à tirer les bénéfices de son investissement. Skype, qui permet de passer des appels gratuits ou à faible coûts via Internet, compte plus de 520 millions d’utilisateurs dans le monde et a généré 185 millions de dollars de revenus au troisième trimestre, en augmentation annuelle de 29 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur