Equiano : Google Cloud déploie un câble sous-marin entre l’Europe et l’Afrique

Cloud

Equiano est une infrastructure destinée à l’Internet haut débit entre le Portugal et l’Afrique du Sud. Plusieurs autres pays du continent africain seront desservis.

Google continue d’investir massivement dans l’infrastructure Internet physique, avec l’annonce d’un nouveau câble sous-marin baptisé Equiano.  C’est un hommage à Olaudah Equiano , écrivain et abolitionniste né au Nigéria, réduit en esclavage.


 

Il partira de Lisbonne au Portugal pour aller rejoindre Cape Town en Afrique du Sud.

Cette première phase devrait être achevée en 2021 et c’est Alcatel Submarine Networks qui a été chargé du déploiement.

Neuf “unités de branchement” sont prévues tout au long du câble afin de pouvoir connecter d’autres pays du continent africain ultérieurement.

Le Nigeria figure déjà sur la liste pour une liaison qui interviendra à une date non précisée.  Le câble a d’ailleurs été ainsi nommé en hommage à l’écrivain et ancien esclave nigérian Olaudah Equiano. 

Google : 47 milliards $ investis dans l’infrastructure

Selon Google, Equiano offrira une capacité de réseau environ 20 fois plus importante que les câbles qui desservent actuellement la région, grâce à l’emploi de la technologie de multiplexage par répartition spatiale –  Space-Division Multiplexing (SDM).

 » Equiano sera le premier câble sous-marin à intégrer la commutation optique au niveau des paires de fibres, au lieu de l’approche traditionnelle de la commutation au niveau de la longueur d’onde. Cela simplifie grandement l’allocation de la capacité du câble, nous permettant ainsi de l’ajouter et de le réaffecter à différents endroits, en fonction des besoins » explique Google Cloud.

Il s’agit du quatorzième câble télécom sous-marin dans lequel Google investit et le troisième qu’il finance intégralement. Le géant américain rappelle qu’il a déjà injecté 47 milliards de dollars dans l’amélioration de son infrastructure au cours des trois dernières années. 

 

 

 

 

 

Crédit images : @Google

Lire aussi :