Franck Greverie (Bull) : « Le sphone est un deuxième téléphone pour les communications sensibles »

Poste de travailSécurité
bull sphone telephone securise (crédit photo © Bull)

Avec le sphone, un téléphone ultra-sécurisé, Bull veut adresser le marché des communications confidentielles.

« Il y a trois types de téléphones mobiles : les téléphones purement logiciels, les téléphones destinés aux professionnels et les téléphones secret défense. Nous visons la deuxième catégorie, le téléphone pour les pro. » C’est en ces termes que Franck Greverie, directeur de la Business Line Security Solutions chez Bull, explique à Silicon.fr la stratégie visée derrière le sphone, un téléphone ultra sécurisé dont Bull a annoncé l’existence le mercredi 3 octobre.

bull sphone telephone securise (crédit photo © Bull)
La façade du Bull sphone : clavier physique, écran non tactile… Un téléphone mobile dédié aux conversations vocales et SMS sécurisés.

Le sphone est un téléphone de base, non tactile, qui assure la sécurisation des informations par chiffrement des conversations, des SMS et des données (répertoire, journal d’appels, mémoire de masse). Soit de bout en bout entre deux terminaux, soit en passant par une gateway installée dans l’infrastructure de communication de l’entreprise pour communiquer avec un autre terminal.

La passerelle se charge de fournir une clé de sécurité pour la session de communication, mais les flux restent en clair. Au besoin, « nous avons d’autres outils pour assurer les flux VPN », précise le responsable.

Conçu de A à Z chez Bull

Conçu intégralement par Bull, avec l’entité Time Reversal Communications (une start-up acquise en octobre 2011 intégrée à la business line Sécurité de Bull et aujourd’hui dédiée à la sécurité des téléphones mobiles ), le sphone embarque le moteur de sécurité EAL4+, en cours de certification selon les Critères Communs, qui « met en œuvre des algorithmes de chiffrement et de signature de haut niveau de sécurité ainsi qu’une authentification forte », souligne le communiqué. Le terminal dispose également d’un OS maison embarqué sur lequel il est impossible d’installer des applications.

Franck Greverie poursuit : « Notre positionnement est de nous adresser aux décideurs, avocats, banquiers, cadres de l’administration, etc., qui ne veulent pas que leurs données se retrouvent chez le concurrent quand ils assurent une négociation par téléphone. » En clair, le sphone s’inscrit comme un deuxième téléphone dédié à ce genre d’opérations sensibles.

2000 euros

Un deuxième téléphone qui trouve son marché. « Il y a de plus en plus de demandes de gens qui ne veulent pas avoir un jouet dans la poche, ceux qui ne veulent prendre aucun risque », indique le dirigeant. Ce n’est cependant pas un marché de volume. « On en vendra quelques milliers par an. »

Le terminal est proposé autour de 2000 euros l’unité. Un « investissement extrêmement rentable [pour ce type de besoins] » qui dépendra des services qui accompagneront l’offre. Franck Greverie ne souhaite pas détailler les services en question, liés au support, pas plus qu’il ne fournira de détail sur les lieux de fabrication, les fournisseurs ou prestataires.

Dans les faits, le sphone a été lancé en toute discrétion en début d’année sur les marchés français et européens, mais aussi en Asie et au Moyen-Orient. « Nous attendions d’en avoir un certain volume distribué avant de communiquer », justifie le dirigeant. Le constructeur ne communique cependant pas sur les ventes réalisées préférant s’en tenir à l’estimation de « quelques milliers par an ». Le sphone est distribué directement par Bull « mais nous avons énormément de demandes via les intégrateurs ».

Un concurrent du Téorem de Thales ?

Le sphone ne viendra-t-il pas concurrencer le Téorem, un terminal également ultra-sécurisé conçu en 2010 par Thalès. « Il faut leur poser la question, je n’ai pas d’avis sur le sujet », répond Franck Greverie. Il est vrai que, exclusivement réservé à l’administration française, le Téorem serait plus à classer dans la catégorie secret défense. Un futur marché pour Bull ?

bull sphone telephone securise (crédit photo © Bull)

Crédit photos : © Bull


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur