HP initie les commerçants au tout-en-un tactile

Poste de travail
hp-tout-en-un-tactile

Dans ses pérégrinations autour du format tout-en-un, HP fait halte auprès des professionnels de l’accueil et de la vente au détail, avec un système à écran tactile pouvant servir de terminal de paiement et de présentoir interactif.

HP explore les arcanes du format tout-en-un pour élaborer une configuration destinée aux professionnels de l’accueil et de la vente au détail. En l’occurrence, un automate à écran tactile pouvant servir de terminal de paiement ou de présentoir interactif.

Il s’agit du modèle 7100, inscrit dans la continuité d’une série RP7 commercialisée en France depuis 2012, et qui s’est notamment fait une place dans les établissements hôteliers. Pour un prix d’appel de 1000 euros HT, le produit se distingue de l’informatique embarquée non seulement par sa silhouette, mais aussi son évolutivité revendiquée, dans une logique d’optimisation du coût total de possession.

Mille visages

À la lumière de ces prétentions, passé la garantie de 3 ans extensible via le support Care Pack, HP centre son propos sur les quatre connecteurs d’interface qui permettent d’ajouter, à la demande, divers périphériques proposés en option. Outre une webcam, le catalogue inclut des outils de biométrie et divers périphériques d’entrée (clavier avec lecteur de bande magnétique, lecteur de codes-barres et/ou de cartes magnétiques).

Cette dimension de personnalisation concerne aussi le système d’exploitation (Windows 7 Pro, Windows 8, Windows Embedded 7…) et trouve une continuité au niveau de l’écran.

Côté vendeur, c’est du tactile résistif ou capacitif, en 15 ou 17 pouces, avec une monture VESA et un mécanisme de double charnière facilitant le réglage de l’inclinaison comme de la hauteur. Un écran annexe de 10,4 pouces éventuellement implémenté en vis-à-vis peut fournir au client des renseignements complémentaires.

Un PC sous le capot

Même liberté de choix pour les processeurs. En tête de liste, de l’Intel Core i5 quadricœur (ancienne génération Sandy Bridge) doté de la technologie vPro permettant l’administration à distance. Selon les besoins, il existe des configurations en Core i3, voire en Pentium ou Celeron, assorties d’un maximum de 16 Go de DDR3-1333 sur 2 emplacements.

Quant au stockage, il est dévolu à des disques durs de 2,5 pouces ou des SSD, sur 2 baies SATA. HP se propose de mettre en place, sur demande, une protection des données par réplication en RAID.

Dénué d’un ventilateur, le RP7 modèle 7100 s’appuie tout de même sur une alimentation de 180 W. Il renferme, dans son châssis d’acier renforcé, une connectique fournie : de l’audio en E/S, 6 ports USB 2.0, un contrôleur RS232 à deux interfaces, de l’Ethernet Gigabit et un connecteur DVI-I (affichage).

S’y adjoignent un port PS/2 (clavier ou souris) et un bus parallèle prioritairement destiné à des imprimantes thermiques. La communication avec les caisses enregistreuses est assurée via une connexion RJ12.

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : HP, du garage à la multinationale

Crédit photo : HP


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur