Quantcast
PME : mesurez-vous aux plus grands !

PME : faut-il standardiser vos infrastructures informatiques ?

La standardisation des infrastructures informatiques (logiciels et matériel) simplifie leur gestion, les pérennise, les sécurise et réduit leurs coûts. Les offres des opérateurs Cloud apportent en plus flexibilité et adaptabilité pour coller aux besoins des entreprises.

Solutions customisées versus solutions standardisées ? Aujourd’hui, pour faire face à la croissance et à la complexité des environnements informatiques, il est préférable de se tourner vers des infrastructures standardisées – logiciels et matériel – plutôt que vers des solutions customisées.

Francois Binder, Umanis« Une informatique qui n’est pas standardisée complexifie la maintenance et oblige le service informatique à être vigilant sur les aspects sécuritaires au moment des mises à jour. Cette informatique hétérogène nécessite de disposer en interne de développeurs pour réaliser les mises à jour ou pour développer les interfaces afin de rendre interopérables les solutions logicielles et matérielles. A contrario, les solutions standardisées simplifient l’infrastructure informatique, la pérennise et la sécurise, » explique François Binder, directeur consulting chez Umanis.

 

Grâce à la standardisation, les entreprises bénéficient d’une plus grande agilité dans la mise en œuvre des solutions et augmentent leur adaptabilité vers des équipements de nouvelle génération. Choisir des solutions standardisées permet donc aux PME de faire évoluer rapidement leurs infrastructures, de mieux contrôler leur informatique et de réduire leurs coûts de maintenance et de développement. « La réduction d’intervention du service informatique lui permet de proposer des services à plus forte valeur ajoutée », précise notre interlocuteur.

Les solutions standardisées dans le Cloud

Autre façon de standardiser son infrastructure : utiliser les offres des opérateurs de Cloud. En choisissant des solutions Cloud, les entreprises bénéficient de la standardisation des solutions, de leur haut niveau de sécurité, réduisent leurs coûts d’achats informatiques et ceux de la maintenance.

« Via les offres Cloud, les entreprises bénéficient de solutions d’un niveau de sécurité qu’elles n’auraient pu s’offrir en interne, car les opérateurs de Cloud consacrent des moyens financiers, humains et techniques colossaux pour commercialiser des solutions performantes en matière sécuritaire », insiste François Binder.

Toutefois les solutions standardisées ne répondent pas toujours aux besoins des entreprises. « Ainsi un secteur d’activité comme les visiteurs médicaux ont des spécificités qui nécessitent, dans le cadre de la mise en œuvre d’un CRM, des solutions customisées, car les solutions standard du commerce ne sont en général pas adaptées, analyse notre expert. Dans ce cas, l’entreprise a tout intérêt à choisir une solution métier dédiée, parfois moins standardisée, tout en étant vigilante sur ses capacités d’interopérabilité avec d’autres offres. »

Outre les infrastructures informatiques, la standardisation s’applique aussi aux processus. Pour cela les entreprises peuvent s’appuyer sur ITIL, un référentiel de bonnes pratiques pour mettre en œuvre des processus standardisés, notamment pour gérer les configurations et les actifs IT.

Aujourd’hui, on attend d’une entreprise qu’elle soit réactive et ouverte. Pour cela, elle doit pouvoir se reposer sur une informatique capable de s’adapter aux évolutions du marché. Faire le choix de la standardisation des infrastructures IT permet de répondre à ces nouvelles exigences, tout en maitrisant ses coûts.