Iliad frôle les 2 milliards d'euros en 2009 grâce à Free

Réseaux

Malgré un ralentissement des recrutements, plombés par l’arrivée d’Alice au sein du groupe, Iliad afficher un chiffre d’affaires en hausse de 25 %.

En 2009, Iliad a vu son chiffre d’affaires consolidé progresser de 25 % à 1,955 milliard d’euros. De bons résultats toujours soutenus par la filiale Free qui progresse de près de 14 % (1,6 milliards d’euros contre 1,4 en 2008). L’autre service Internet, Alice, complète l’essentiel du reste avec près de 319 millions d’euros de revenus. Encore discret, le secteur Entreprise affiche un CA de 15,6 millions d’euros (soit près du double des 7,8 millions de 2008). Sans surprise, l’intersecteur et la téléphonie traditionnelle poursuivent leur chute. Cette dernière ne participe plus qu’à hauteur de 16 millions d’euros aux résultats contre près de 32 millions précédemment.

Selon les résultats annoncés ce jour, le groupe recensait 4,456 millions abonnés Internet ADSL au 31 décembre 2009 contre 4,225 un an plus tôt. Soit une modeste progression de 226 000 nouveaux clients. Si, avec 3,778 abonnés, Free a séduit 389 000 internautes (et revendique 24 % des 1,632 million de nouveaux abonnés), force est de constater qu’Alice pèse sur les recrutements.

Acquis en août 2008 à Telecom Italia, Alice a en effet perdu 158 000 clients en 2009 pour se fixer à 678 000 abonnés en fin d’année contre 836 000 un an plus tôt. Les priorités d’Iliad se sont cependant concentrées sur l’intégration de cette nouvelle marque plus que sur les recrutements. « Au cours du second semestre 2009, le Groupe a maintenu son rythme rapide d’intégration d’Alice en basculant les abonnés Alice sur le réseau de Free et en dégroupant un grand nombre d’abonnés éligibles, justifie l’entreprise dans son communiqué. La mise en œuvre de ces synergies s’est accompagnée d’une érosion de 53 000 abonnés Alice au cours du 4e trimestre » Une tendance qui s’est légèrement accentuée par rapport au 3e trimestre où Alice voyait s’évaporer 51 000 infidèles.

Il restera donc à vérifier que les nouveaux forfaits lancés en fin d’année dernière, dont une offre à moins de 20 euros, suffiront à relancer la machine à recruter. Malgré le poids que fait peser la gestion d’Alice, le groupe a dépassé ses objectifs en matière de dégroupage. Aujourd’hui, 85,4 % des abonnés Free et Alice sont dégroupés (bien au-delà des 82% vidés) contre 78,7 % en 2008. Le dégroupage permet à Iliad d’augmenter les profits des services à valeur ajoutée puisque le revenu moyens par abonné (Arpu) s’élève à 36,5 euros mensuel. « Soit un niveau quasi équivalent à celui atteint par Free préalablement à l’acquisition d’Alice », souligne le groupe. Les services annexes ont rapporté 474,7 millions d’euros. En hausse annuelle de plus de 26 %.

A ce jour, Iliad ne fait aucune allusion au développement des abonnés fibre optique. Ce sera pourtant le grand chantier de 2010 avec la construction du réseau mobile 3G dont la mise en service n’est pas attendue avant fin 2011. A cette période, Iliad espère dépasser les 5 millions d’abonnés haut débit et avoir installé 4 millions de prises optiques (FTTH) avant la fin 2012.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur