Infogérance de Lufthansa : IBM devance Atos et HP

ExternalisationProjetsSSII

IBM récupère l’entité infrastructures IT de Lufthansa. Soit 1 400 personnes et un contrat d’infogérance de 7 ans avec la compagnie aérienne.

Lufthansa annonce qu’elle va confier à IBM l’infogérance de ses services d’infrastructure IT pour une durée de 7 ans. Pour Big Blue, l’opération passe par la reprise de la division infrastructures du groupe, logée au sein de Lufthansa Systems AG. L’opération doit générer une économie annuelle de 70 millions d’euros pour la compagnie aérienne, explique cette dernière dans un communiqué. Mais le contrat se traduira par une charge de restructuration de 240 millions d’euros pour Lufthansa. L’opération « va directement améliorer notre base de coûts et nous permettre l’accès aux dernières technologies IT, que nous allons utiliser pour continuer à numériser nos processus métiers de façon à améliorer notre efficacité opérationnelle et renforcer l’attention portée aux clients », explique Simone Menne, directrice financière de Lufthansa et présidente du conseil de surveillance de l’entité Systems.

La compagnie aérienne explique que cette opération fait partie de son plan consistant à séparer en trois sa division Lufthansa Systems (640 millions d’euros de chiffre d’affaires au total), laissant les entités Airline Solutions et Industry Solutions opérer de façon indépendante.

Dans l’opération, IBM récupère environ 1 400 personnes ainsi que 450 clients ayant recours aux services de Lufthansa Systems. La compagnie indique que l’entreprise américaine s’est engagée à maintenir l’emploi sur les différents sites où sont déployées ses équipes, une des conditions clairement posée par le groupe germanique. Lufthansa espère mettre en place la séparation en trois son entité Systems au cours du premier trimestre 2015 et finir le processus de vente de la partie infrastructure en mars prochain.

Selon des indiscrétions de la presse allemande au printemps, Atos et HP étaient également sur les rangs.

A lire aussi :
Lufthansa confie le pilotage de son système de réservation à Dell
IBM : l’éléphant peut-il encore danser ?

Crédit photo : Gregor Schlaeger / Lufthansa

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur