Japon: NTT DoCoMo souffre face à KDDI

Cloud

Le premier opérateur japonais de téléphonie mobile est harcelé par la concurrence

Trimestre difficile pour NTT DoCoMo, le premier opérateur japonais de téléphonie mobile. Le groupe fait état d’une baisse de 5,2% de son bénéfice d’exploitation au premier trimestre. Il s’établit à 272,73 milliards de yens (1,9 milliard d’euros), contre 287,61 milliards il y a un an.

NTT DoCoMo prévoit toujours une baisse de 2,7% de son résultat d’exploitation sur l’ensemble de l’exercice à 810 milliards de yens, ce qui est supérieur au consensus. Par ailleurs, l’opérateur a vu sa base d’abonnés croître de 4,5% sur un an, ce qui est inférieur à la performance de KDDI qui a fait état d’une augmentation de 9,6% du nombre de ses abonnés. NTT doCoMo est harcelé par une concurrence très vive au pays du Soleil levant. D’ailleurs, son challenger KDDI, outre une croissance plus importante de ses abonnés, affiche un bénéfice d’exploitation accru de 38,8% attribué à une forte demande. Enfin, l’avenir est plutôt sombre pour le leader puisque le gouvernement va mettre en place la portabilité du numéro qui permet de changer d’opérateur sans perdre son numéro de téléphone. Une mesure qui vise à dynamiser la concurrence et qui devrait être négative pour DoCoMo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur