Les profits de la sécurité

Cloud

Il y va des chercheurs d’or comme de la sécurité des entreprises? ce sont les fabricants d’outils qui font fortune. Symantec et McAfee affichent des résultats en forte progression

Il est un secteur qui profite de la paranoïa sécuritaire – mais peut-on se passer de leurs services ? ? les éditeurs de solution de sécurité.

Le géant Symantec a vu ses revenus trimestriels progresser de 27% à 700 millions de dollars, nettement au dessus des attentes des analystes, pour un BPA (bénéfice par action) qui passent en un an de 16 à 27 cents, en ligne avec les attentes. Le cas n’est pas unique, son challenger McAfee fait mieux encore ! Ses ventes ont progressé de 32% à 245,4 millions de dollars, et sont BPA à 31 cents fait 6 cents de mieux que les meilleurs estimations. En revanche, le traitement de ces résultats par le marché différent d’une manière diamétralement opposée. Si les investisseurs de Wall Street ont salué la performance de McAfee par un rebond du titre de 2,6%, ils ont sanctionné Symantec qui recule de 3%. Ce dernier était attendu depuis le rachat du spécialiste des solutions de stockage Veritas, et de nombreux experts n’ont pas encore digéré l’opération qu’ils considèrent hasardeuse. Pourtant, les résultats de Veritas ne sont pas encore intégrés dans ceux de Symantec, l’opération ayant été validée après la fin du trimestre. Veritas affiche sur la même période une progression de 9% de son chiffre d’affaires à 529 millions de dollars. John Thompson, le patron de Symantec, aura beau affirmer que “Nos résultats démontrent le succès de nos équipes à équilibrer les activités apparentées à la fusion avec un foyer continu sur l’exécution“, évoquant le parallélisme entre les résultats des deux groupes, il n’a toujours pas convaincu le marché de la pertinence de la fusion.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur