Connectivité : le 100G s’imposera en 2016 sur le coeur de réseau

CloudDatacenters

En croissance, le marché de la connectivité est porté par la hausse de la demande en 40G et 100G. Cette dernière devrait s’imposer sur le cœur de réseau en 2016.

Le marché mondial des réseaux 1, 10, 40 et 100G optiques et Ethernet a progressé de 5% en 2013 pour se fixer à 39 milliards de dollars, rapporte le cabinet Infonetics Research. Une croissance continue soutenue de manière relativement équilibrée par les besoins en connectivité des entreprises (+5%) et des fournisseurs de services (+4%).

« Les déploiements de ports 1G, 10G, 40G, et 100G ont de nouveau augmenté de manière significative en 2013 alors que les entreprises et les prestataires de services ont investi dans leurs réseaux pour répondre à la croissance du trafic, commente l’analyste Matthias Machowinski, et la croissance des revenus s’est accélérée alors que les utilisateurs ont basculé leurs achats sur des ports à plus large bande passante et plus onéreux. »

Le 100G au cœur du cœur de réseau

L’offre est en effet tirée par la 40G et, surtout, le 100 Gbt/s. « La 100G est en bonne voie pour s’imposer sur le cœur de réseau à hauteur de 80% de toutes les longueurs d’ondes en 2016, et écraser la concurrence des déploiements 10G et 40G », ajoute pour sa part Andrew Schmitt, autre analyste d’Infonetics spécialiste des marchés des liaisons optiques.

Si les ports 1G continuent néanmoins de constituer la part du lion des connexions réseaux, les revenus sont tirés par les offres 40G et 100G. Solution de transition vers la 100G et capacité privilégiée des datacenters, la 40G a vu ses déploiements doubler en 2013. Une tendance qui devrait s’accélérer en 2014, Infonetics prévoyant un triplement de la demande en 40G à 1,5 million d’unités.

Si, de son côté, le déploiement de la 100G a quasiment vu ses volumes multipliés par 4, il est essentiellement tiré par les besoins des fournisseurs de services. La demande en entreprise n’a véritablement démarré qu’en 2013. Et, selon Infonetics, il faudra attendre 2015 avant que les ports 100G ne s’y inscrivent comme un facteur majeur.

crédit photo © gluke Fotolia.com


Lire également
TDF choisit l’Américain Ciena pour passer au 100 Gbit/s


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur