Mémoire flash : les prix chutent… les revenus chutent

Composants
Toshiba mémoire flash

L’IHS iSuppli Mobile & Embedded Market Tracker Report vient confirmer le déclin temporaire du marché des mémoires flash.

C’est un phénomène désormais classique dans les technologies IT : lorsque l’une d’entre elles rencontre le succès, les volumes s’envolent, mais les revenus chutent !

Les revenus tirés des ventes de mémoire flash devraient reculer de 4,7 % en 2012, passant de 25,5 milliards de dollars en 2011 à 24,3 milliards. Alors que la demande sur ces mémoires reste forte, le prix ne cesse de chuter…

Selon l’IHS iSuppli Mobile & Embedded Market Tracker Report, les ventes de mémoire haute densité NAND devraient atteindre 20,3 milliards de dollars, tandis que les ventes de mémoire NOR devraient chuter à 3,5 milliards de dollars.

Le rebond en 2013

En 2013, la multiplications des usages et des produits utilisant de la mémoire flash, en particulier la multiplication des smartphones haut de gamme qui se satisfont des performances et de la taille de ces composants, devrait compenser largement le chute des prix. IHS prévoit donc un fort rebond, de 11,4 %, confirmant la santé du secteur.

Le marché des smartphones de dernière génération devrait également profiter à la mémoire DRAM, même si la densité de ces mémoires demeure encore un peu faible…

Source image : © Toshiba


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur