Motorola se renforce dans le WiMax

Cloud

En investissant dans Sequans, l’équipementier entend accélérer le
développement de sa stratégie WiMax

Le WiMax devrait s’imposer à terme comme une nouvelle offre de haut débit mobile métropolitain. Ce grand frère du Wi-Fi, doté de plus de débit mais surtout d’une plus grand grande couverture, fait aujourd’hui partie des priorités des équipementiers télécoms et des fabricants de combinés. Les premiers terminaux WiMax devraient d’ailleurs être disponibles en 2007-2008.

Sur ce terrain, l’américain Motorola ne cache pas ses ambitions. Il accélère le mouvement en annonçant un investissement “important” (mais non chiffré) dans Sequans par le biais de sa filiale à capital-risque, Motorola Ventures.

Cette entreprise basée à Paris est un leader de la fourniture de silicone et de logiciels pour WiMax fixe et mobile aux normes 802.16. Elle propose des des system-on-chips (systèmes sur puces, ou SoC) à la fois pour les stations de base et les points d’accès des abonnés.

Sequans a également annoncé récemment la disponibilité générale de sa puce mobile WiMax pour les équipements clients. Cette puce détient le record de la plus faible consommation d’énergie (350mW), pour un débit de plus de 10 Mbps. “C’est pour nous une grande chance d’investir dans une entreprise qui a prouvé son rôle de leader dans le silicone WiMax” explique John O’Donohue, directeur exécutif de Motorola Ventures en Europe. “Cette opération démontre l’engagement de Motorola Ventures aux côtés des entreprises technologiques de pointe, dans le cadre de notre stratégie de mise en place du Wi4, la prochaine génération de solutions mobiles de Motorola.” “Notre collaboration nous permettra d’accélérer encore la dynamique du WiMax et aura un impact direct sur le déploiement des réseaux WiMax, apportant ainsi plus de bande passante et de mobilité aux utilisateurs dans le monde entier.”, commente Georges Karam, p-dg de Sequans.

Rappelons qu’en France, le régulateur a distribué des licences régionales aux opérateurs. Seul Iliad (Free) est propriétaire d’une licence nationale.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur