Nokia et SK Telecom main dans la main autour de la 5G

4GCloudMobilitéOperateursRéseauxVirtualisation

Nokia et SK Telecom annoncent des tests 5G pour 2018 et une commercialisation pour 2020.

Nokia et SK Telecom viennent de signer un accord de développement (Memorandum of Understanding ou MoU) visant à développer et déployer les technologies 5G sur le réseau de l’opérateur coréen. Selon les termes de l’accord signé par Choi Jin-sung, responsable du centre de R&D de SK Telecom, et Hossein Moiin, directeur des technologies et de l’innovation chez Nokia, les premières démonstrations de réseau 5G débuteront en 2018 en vue d’une commercialisation des services en 2020. Un banc d’essais sera monté à cet effet à Bundang, en périphérie de Séoul.

Les deux partenaires travailleront notamment sur les technologies cm-wave/mm-wave (ondes centimétriques et millimétriques) qui utilisent des spectres à très hautes fréquences (plus de 6 GHz) pour transporter les données. Une technologie actuellement discutée au sein du 3GPP, l’association chargée d’établir les standards de l’industrie mobile. Combinée aux systèmes d’exploitation d’antennes multiples (MIMO), l’exploitation des ultra hautes fréquences permettrait d’établir des bandes passantes de plusieurs gigabit/s visées par la 5G. La future génération de réseau mobile entend offrir une connexion à très haut débit aux personnes, mais aussi aux milliards d’objets qui viendront se greffer à Internet.

La virtualisation et le Cloud au service de la 5G aussi

Cet accord vient compléter un précédent partenariat similaire signé entre Nokia et SK Telecom en juin 2014 pour développer un ensemble de technologies autour de la virtualisation, du logiciel réseau et du Cloud. Autant de technologies qui participeront à la mise en œuvre et l’exploitation de la 5G. Cette collaboration a notamment débouché sur vRAN, la première technologie de virtualisation de station de base, en novembre dernier.

Nokia n’est pas le seul équipementier à travailler avec SK Telecom sur le développement de la 5G. L’opérateur coréen coopère également avec Ericsson sur Elastic Cell, une technologie d’optimisation dynamique de la qualité du réseau. De son côté, Nokia travaille également avec le Japonais NTT Docomo autour des technologies à 70 GHz de fréquence.


Lire également
Huawei va convertir la Coupe du monde de foot en Russie à la 5G
5G : Une cocktail LTE-A, WiFi et Wimax pour 100 Gbit/s en 2020
Samsung revendique une 5G à 7,5 Gbit/s


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur