Nokia : le plan ‘B’ anti-Phone 7 était un ‘hoax’

Cloud

Que certains actionnaires de Nokia s’inquiètent, c’est plus que probable. Mais que 9 jeunes investisseurs aient élaboré un plan ‘B’, faux! C’est un canular. Tout le monde y a cru…

C’était bien un ‘hoax’, un canular ! Donc, rectificatif [NDLR: avec toutes nos excuses;  tout le monde l’a pris pour argent comptant…] : il n’y a jamais eu de manifeste émanant d’un “groupe de 9 jeunes actionnaires” de Nokia qui aurait proposé un plan B pour empêcher que le système Windows Phone 7 ne devienne la plate-forme officielle (et unique?) du constructeur finlandais avec abandon vraisemblable, à terme, de l’OS Symbian (cf. article: ‘Vent de révolte chez les actionnaires de Nokia ? ‘)

Cette histoire a été purement et simplement inventée par un ingénieur qui déclare, dans un court message depuis son iPhone, qu’il s’ennuie… Le rectificatif provient d’un compte ‘twitter’ associé au site web où cette information était parue ce 15 février -et disparue le surlendemain:
Au cas où ce ne serait pas 100% clair, ce plan B Nokia est un ‘hoax’. Il n’y a pas 9 jeunes investisseurs, mais juste un ingénieur qui s’ennuie beaucoup et aime vraiment son iPhone“, dit le ‘twitt’

Le faux ‘plan B‘ réclamait la démission immédiate de Stephan Elop, dg de Nokia, et proposait une alternative pour contrecarrer la stratégie de changement radical annoncée le 11 février dernier, alternative qui aurait été soumise au vote des actionnaires en assemblée générale le 3 mai.
Cette nouvelle stratégie, il est vrai, constitue un virage stratégique inattendu, puisqu’il s’agit pour Nokia d’un partenariat très étroit avec Microsoft et de l’adoption du système Windows Phone 7.
Cette décision continue de susciter bien des interrogations. Certains analystes ont parlé de “véritable coup de poker”. Stepen Elop l’a justifié par le fait que la plateforme Symbian était “en feu” (devenu ingérable, si l’on a bien compris).  Et pour Microsoft, il s’agit de contrer Google, coûte que coûte.

L’action dévisse
Depuis l’annonce de ce rapprochement avec Microsoft, confirmé et en partie détaillé lors du salon MWC à Barcelone, l’action de Nokia a dégringolé de -20% tant à Helsinski qu’à New York.

Nokia cotation en bourse à février 2011
Nokia cotation en bourse au 17 février 2011

On évoque également un vaste plan social chez le constructeur finlandais: 5.000 postes seraient supprimés à Helsinski.  Et d’aucuns de constater que Nokia pourrait, désormais, être la cible d’une OPA…

En outre, les discussions et supputations ne cessent de rebondir autour de cet accord inattendu, où Nokia parle de milliards en provenance de Microsoft (via la publicité, en autres sur le moteur Bing?). Et, depuis lors, une certaine pression s’exerce auprès de Microsoft pour qu’il se détermine plus clairement sur l’ouverture de son OS Phone 7 aux développeurs et à  l’éco-système en général, la comparaisons se faisant avec le modèle de son concurrent Android de Google, ou le GPLv3 théoriquement la référence dans l’univers Open Source.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur