Nokia surprend avec la tablette N1 sous Android 5.0

MobilitéTablettes
Nokia N1

La Nokia N1 est une tablette Android 5.0 pourvue d’une puce Intel et accessible à un prix étudié. Elle pourrait débarquer dès Q1 2015 en Europe.

Sebastian Nyström, responsable produits chez Nokia Technologies, a fait une présentation remarquée lors de la conférence Slush 2014 à Helsinki, en Finlande. Alors que le buzz enflait sur la toile à propos d’une image publiée sur Twitter montrant une box noire bien mystérieuse.

Il a donc levé le mystère en rappelant en préambule, « Ils disent que Nokia est mort, que Nokia n’existe plus. Je dis qu’ils ne pouvaient pas avoir plus tort » martèle-t-il. En bon connaisseur du marketing, il a tout d’abord présenté Z Launcher au public. Un écran d’accueil pour Android, dont la popularité devrait être boostée par sa gratuité. « Un grand ‘petit pas’, explique Sebastian Nyström. Mais il fallait un terminal pour aller avec. »

Il dévoile alors la Nokia N1, la première tablette Android conçue par Nokia. Une offre qui s’appuie sur Android 5.0 « Lollipop » et Z Launcher. Le tout motorisé par un processeur Intel Atom 64 bits à quatre cœurs, cadencé à 2,3 GHz. Côté écran, c’est un modèle de 7,9 pouces qui a été choisi. L’ensemble est intégré au sein d’un châssis ultra fin (6,9 mm) en aluminium. On notera aussi qu’il s’agit du premier équipement à disposer d’un emplacement pour connecteur USB de type-C réversible.

N1 tablette

Premier du genre

La tablette Nokia N1 fera son entrée au premier trimestre 2015 pour 249 dollars HT, soit environ 239 euros TTC. Avec ce produit, la firme se relance sur le marché grand public. Un ‘petit renouveau’ selon Sebastian Nyström, qui sous-entend ainsi que le N1 n’est que le premier représentant d’une plus vaste gamme de terminaux mobiles.

Toutefois, Nokia ne dispose plus d’usines, ni de circuit de distribution pour ses produits grand public. La firme espère transformer cet inconvénient en avantage. Elle se voit ainsi comme le designer de produits vendus sous sa marque par des acteurs tiers. Un modèle économique audacieux.

Des partenaires ont d’ores et déjà été sélectionnés pour assembler et distribuer le Nokia N1 en Chine, puis en Europe, précise Sebastian Nyström.

Sur le même thème

Quiz Silicon.fr – 10 questions sur les téléphones mobiles Nokia
Google présente Android 5.0 Lollipop en étoffant sa gamme Nexus
Microsoft lance le Nokia 130 à 19 euros pour certains pays


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur