NTT Docomo rassure les marchés

Cloud

Le premier opérateur mobile japonais NTT Docomo affiche des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et révise ses prévisions à la hausse. Rassurant?

Le marché japonais de la téléphonie mobile, qui pour de nombreux observateurs est un laboratoire pour l’évolution des marchés occidentaux, donnait depuis quelques trimestres des signes inquiétants de saturation, poussé par une innovation en berne du côté des offres.

Les résultats trimestriels de NTT Docomo, premier opérateur mobile japonais, étaient attendus avec intérêt, d’autant que le marché des services voix et données 2G et 3G semblent stagner. Le géant japonais des télécoms affiche, pour le premier trimestre de son exercice 2005/5006, une progression de 22% de son bénéfice net, à 207,86 milliards de yens. Pourtant, le chiffre d’affaires recule de -2,8% à 1.187,1 milliards! D’où l’opérateur tire-t-il ce gain de profit ? De la progression de son nombre d’abonnés, tout d’abord, cumulée à un recul du taux de désabonnements. NTT Docomo affiche 49,43 millions d’abonnés à fin juin. De la migration de la 2G vers la 3G ensuite, 4,58 nouveaux abonnés aux services de troisième génération au cours du trimestre, ce qui porte leur nombre à 13,71 millions. Cependant, à cause des offres spéciales qui génèrent des réductions tarifaires, le revenu moyen par abonné (ARPU) ne cesse de décliner. Heureusement que par la maîtrise de ses coûts l’opérateur affiche un bénéfice d’exploitation en progression de 4% à 287,6 milliards de yens. Pour l’exercice en cours, NTT Docomo confirme s’attendre à un léger recul de son chiffre d’affaires, -0,8% à 4.805 milliards de yens. En revanche, il relève sa prévision de bénéfice net annuel à 533 milliards de yens, mais reste encore très éloigné de -29% du résultat de l’exercice précédant.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur