Numericable veut majorer ses abonnements

Régulations

Pour les utilisateurs, une hausse ne se justifierait pas. Une pétition est lancée

Avec sa nouvelle campagne de publicité, matinée d’une musique électro très actuelle, Numericable se façonnait une nouvelle image, plus lisse. Mais la dernière décision de l’opérateur pourrait paradoxalement lui coûter cher et tendre à nouveau les relations avec ses abonnés.

Le câblo-opérateur a en effet décidé d’augmenter le tarif de ses abonnements mensuels de 2 euros. La réaction des clients n’a pas tardé. Une pétition, initiée par leurs soins, a ressemblé à ce jour 1.600 signatures.

Pour Numericable, ce choix se justifie avant tout par les onéreux investissements consentis pour le déploiement de la fibre optique et l’ajout de chaînes TV dans ses offres. Les clients contestataires jugent la majoration injustifiée. Pour eux, le déploiement d’une fibre, non destiné à couvrir l’ensemble des utilisateurs ne devrait pas se répercuter sur eux. la probable future taxe sur les opérateurs télécoms (0,9% de leurs chiffres d’affaires) afin de financer l’arrêt de la publicité sur France Télévisions ne doit pas être non plus étrangère à cette augmentation.

La pétition rappelle également à Numericable que ces tarifs sont loin de compter parmi les plus bas du marché.

Cette nouvelle vague de mécontentements ramène Numericable à ses heures les plus sombres. Noos, l’un des anciennes branches du câblo-opérateur avait, durant de longs mois, suscité l’ire des ses utilisateurs. La piètre hotline et les délais d’attente interminables pour joindre les services techniques avaient suffit à reléguer Noos parmi les pires câblo-opérateurs de l’histoire des télécoms.

Renouveler l’expérience pourrait paradoxalement s’avérer très coûteux pour la société.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur