Opera livre un navigateur web entièrement nouveau pour Android

OS mobilesPoste de travail
Opera Android

Un nouveau butineur vient de faire son entrée sous Android. Il est rapide, puissant et riche en fonctionnalités. Une offre signée Opera Software.

Opera Software vient de livrer la version bêta d’un nouveau navigateur web dédié au système d’exploitation mobile Android. Elle est disponible sur Google Play.

Contrairement à Opera Mini et Opera Mobile, cette offre se base sur le moteur de rendu HTML WebKit et non sur Presto, l’offre maison de l’éditeur norvégien, qui devrait être abandonnée prochainement (voir à ce propos notre précédent article : « Opera bascule vers le WebKit : “C’est la meilleure chose à faire” »).

Cette mouture de test s’appuie sur le code source de Chromium, le dérivé open source de Google Chrome. Le moteur de rendu HTML est donc le WebKit et le moteur JavaScript V8. Un choix avisé puisque le premier est le plus utilisé de l’industrie et le second probablement le plus véloce du marché.

Le tout avec une interface utilisateur maison, qui reprend les atouts d’Opera. Une interface très légère qui offre une grande fluidité de fonctionnement, tout en se montrant fonctionnelle. Les premiers commentaires postés sur Google Play semblent louer unanimement cette approche.

Des fonctions originales

Nous retrouvons toutes les fonctions qui ont fait le succès d’Opera, ainsi que de nouvelles :

  • Barre d’adresse et de recherche combinées, un grand classique qui permet de simplifier l’interface utilisateur ;
  • “Speed Dial” et “Discover” pour accéder rapidement à des sites, qu’ils fassent partie ou non de vos favoris ;
  • Mode “Off-Road” adapté aux conditions de connexion difficiles et proposant une compression des données ;
  • Une gestion des onglets, avec basculement aisé entre les pages et possibilité d’ouvrir des onglets de navigation privée ;
  • “Save for later”, une fonction d’enregistrement des pages web pour consultation ultérieure (et hors-ligne).

Opera browser for Android beta requiert au minimum un smartphone pourvu d’Android 2.3. Voilà qui pose cette offre en véritable concurrent de Google Chrome for Android, lequel ne supporte que les terminaux pourvus au minimum d’Android 4.0.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 4 ans d’Android !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur