L’acquisition de Nimbula ouvre à Oracle la porte du cloud privé et d’OpenStack

Cloud

En s’offrant la plateforme historique de cloud privé Nimbula, c’est par la grande porte qu’Oracle se paie son entrée dans le cloud. Et une place à la table OpenStack ?

L’acquisition de Nimbula, éditeur reconnu d’une solution de gestion du cloud, offre à Oracle une technologie complémentaire pour piloter le datacenter et l’ouvrir au cloud.

Créée par Chris Pinkham – l’un des principaux architectes d’EC2, la plateforme de cloud computing d’Amazon – accompagné d’une partie de l’équipe à l’origine d’AWS (Amazon Web Services), Nimbula édite une solution de gestion du cloud qui prend place au-dessus d’une infrastructure on premise dont il donne une vision globale et virtualisée des serveurs et du stockage.

Nimbula offre à Oracle une approche du cloud, qui part de l’existant, le datacenter on-premise, lui ajoute une couche de virtualisation et d’administration, pour le transformer en cloud privé.

Cette acquisition devrait donc se révéler stratégique pour Oracle, qui cherche à marier le matériel et le logiciel dans une approche unifiée qui consolide le serveur et la base de données, et qui doit répondre aux attentes de ses clients qui lui demandent d’ajouter à son catalogue plus de solutions de cloud computing.

Oracle va-t-il adhérer à OpenStack ?

Se pose en revanche la question de l’adhésion d’Oracle au projet de plateforme de cloud open source OpenStack, auquel Nimbula est un contributeur.

Via une API que la start-up a développée en 2012 et qui lui permet d’intégrer OpenStack dans le scope de ses technologies supportées. EMC par exemple joue le jeu depuis le rachat de Nicira, autre gros contributeur à OpenStack, par VMware…

Le doute subsiste. Il n’est pas dans la culture d’Oracle d’adopter une attitude volontaire vers l’open source. Il suffit de voir l’embarras de l’éditeur autour de MySQL et d’OpenOffice…

Pourtant, le maintien de l’adhésion de Nimbula à la fondation OpenStack devrait permettre à Oracle de garder un œil sur les développements du projet.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur