Oracle dévoile la tarification de Exalytics in-memory

Bases de donnéesCloud
Crédit photo Oracle Exalytics

En marge de l’annonce de son appliance Big Data, Oracle a levé une partie du voile qui recouvre Exalytics, son projet d’appliance pour bases de données in-memory concurrent de SAP HANA.

La disponibilité de Exalytics est proche… Oracle a profité de la présentation de Big Data Appliance, son appliance Hadoop, pour apporter quelques informations sur son projet d’appliance pour bases de données in-memory. Exalytics est la concurrente de SAP HANA. Le géant des bases de données a, en particulier, dévoilé sa politique tarifaire.

Rappelons tout d’abord que le principe d’une base de données in-memory est de remplacer le stockage des données sur disques par du stockage en mémoire. Les traitements – transactionnels comme analytiques – s’en trouvent largement accélérés par l’optimisation des algorithmes qui nécessitent moins d’instructions CPU, par l’absence des entrées/sorties (I/O) en lecture, la réduction de la latence, et une certaine prédictibilité des performances. La contrepartie est le besoin de recourir à un équipement de haut de gamme et de grande capacité, ainsi qu’à des outils spécifiques pour identifier et traiter en priorité la donnée, soit récurrente soit stratégique.

Crédit photo Oracle Exalytics

Le matériel : 135 000 dollars

Exalytics s’appuie sur une appliance Sun qui embarque une mémoire de 1 To pilotée par 4 processeurs Intel Xeon E7-4800 avec 10 coeurs chacun. La machine est tarifée à 135 000 dollars. La maintenance annuelle et autres frais s’élèvent à 29 700 dollars. Les appliances Exalytics se cumulent également en clusters.

Le logiciel, à la licence ou à l’utilisateur

La base de données in-memory TimesTen for Exalytics, optimisée pour tourner sur l’appliance, est le prérequis logiciel pour Exalytics. La licence est facturée 34 500 dollars par processeur, ou 300 dollars par utilisateur nominatif, avec un minium de 100 utilisateurs. L’analytique s’exécute sur Business Intelligence Foundation Suite, dont la licence est facturée 450 000 dollars par processeur, ou 3675 dollars par utilisateur nominatif. Le nombre de licences BI Foundation Suite doit être le même que les licences TimesTen for Exalytics. Enfin, rappelons que la maintenance annuelle est de 22 %.

Les chiffres qui sont donnés ici ont été publiés par Oracle aux États-Unis. Ils nous semblent élevés, Oracle s’étant probablement accordé une marge de négociation, qui peut être importante, sur les licences plus que sur le locatif à l’utilisateur ou le matériel. Aux États-Unis, encore une fois, le chiffre de 70 % de remise sur les licences circule.

Crédit photo Oracle Exalytics


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur