Outsourcing : le retour des méga-deals d’infogérance

DSIRégulations
Ugap, Devoteam, contrat public © Dragon Images - Shutterstock

Selon le baromètre trimestriel de l’outsourcing que publie ISG, le marché connaît un début d’année florissant. En particulier grâce à des méga contrats d’infogérance signés en France.

Un début d’année en fanfare. C’est en tout cas ce qu’indique le cabinet d’analyse et de conseil ISG, qui note « un démarrage en trombe » du marché de l’outsourcing en Europe début 2014, en raison de signatures de contrats totalisant plus de 80 millions d’euros par an. Ceux qu’on qualifie de méga-deals.

Sur la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique, le marché des contrats d’outsourcing (de plus de 4 millions d’euros par an) pèse 2,4 milliards sur les trois premiers mois de l’année. 10 % de mieux qu’un an plus tôt. C’est aussi le meilleur démarrage depuis 2010.

L’infogérance en plein boom, le BPO morose

« Cette croissance s’explique largement par la signature de 5 grandes transactions », explique le cabinet dans un communiqué. L’effet est particulièrement sensible en France où, grâce à ces contrats massifs, le marché progresse de près de 300 % par rapport au trimestre précédent et bat tous les records, tant en termes de valeur de contrats signés que de nombre de transactions. La valeur annuelle des contrats signés dans l’Hexagone sur les trois mois atteint 630 millions d’euros (contre une moyenne d’environ 150 millions sur les 8 derniers trimestres). L’Hexagone devient le second marché de l’outsourcing en Europe, mais reste deux fois plus petit que l’ensemble Royaume-Uni et Irlande.

Surtout, ISG signale une inversion de tendance : alors que jusqu’à récemment, le marché était animé par des restructurations de contrats existant, le premier trimestre a vu une explosion des nouvelles transactions, qui représentent les trois-quarts du marché sur les trois mois.

Les entreprises s’intéressent avant tout aux prestations d’infogérance (ITO pour IT Outsourcing) qui, à elles seules, pèsent 2 milliards d’euros de valeur annuelle avec 127 contrats signés au premier trimestre. L’externalisation de processus métier entiers (BPO) est, elle, en recul pour le 3ème trimestre consécutif (38 contrats signés, 370 millions d’euros).

Crédit photo : © Dragon Images – Shutterstock

En complément :

Schneider lance les consultations pour renouveler son infogérance


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur