Les paiements par téléphone mobile explosent en 2012

MobilitéRéseaux
Le NFC restera absent des paiements mobiles jusqu'en 2015

Avec plus de 171 milliards de dollars de transactions mobiles attendues en 2012, le paiement par téléphone prend son envol. Sauf pour le NFC qui peine à séduire pour le moment.

Les transactions financières mobiles explosent en 2012. Pas moins de 171,5 milliards de dollars devraient avoir transité à travers des solutions de paiement mobiles d’ici la fin de l’année, selon les dernières estimations du Gartner. Soit une hausse de près de 62 % par rapport aux moins de 106 milliards comptabilisés en 2011.

Le SMS star du paiement mobile

Le SMS reste le vecteur le plus utilisé pour effectuer des transactions mobiles sur la planète. Particulièrement dans les pays émergents où les services de paiement servent essentiellement à transférer (et stocker) de l’argent de manière sécurisée, mais aussi pour payer les titres de transport (une réponse pratique au manque d’approvisionnement des tickets physiques) ainsi que des minutes de communication.

Plus largement équipés de smartphones et réseaux mobiles haut débit, les consommateurs d’Europe de l’Ouest et du continent nord-américain privilégient pour leur part le mode web (voire wap) pour acheter, aussi bien en ligne que dans les magasins, des services et articles physiques. Les cybermarchands ne s’y trompent pas et proposent, tels Amazon et eBay, leurs propres applications mobiles. De son côté, le marchand de café Starbucks se taille un joli succès aux États-Unis avec son application de carte de paiement mobile sous Android. Le Gartner a bon espoir que nombre de marchands suivront cet exemple.

Pas avant 2015 pour le NFC

Quant au NFC (Near Field Communication), son usage ne devrait pas décoller avant 2016, estime l’analyste. « Le paiement NFC implique un changement dans le comportement des utilisateurs et exige une collaboration entre les parties prenantes qui comprennent les banques, les opérateurs de téléphonie mobile, les réseaux de cartes et les commerçants, commente Sandy Shen, directrice de recherche au Gartner. La combinaison des deux évolutions prendra du temps, c’est pourquoi nous pensons que les paiements NFC en masse n’arriveront pas avant 2015. Dans l’intervalle, les achats de billets, plus que les paiements de détail, vont pousser les transactions NFC. »

Le paiement mobile devrait poursuivre sa croissance à hauteur de 42 % de hausse annuelle jusqu’en 2016, prévoit le Gartner. Le montant des transactions atteindra alors les 617 milliards de dollars par 448 millions d’utilisateurs des solutions de paiement mobiles dans le monde.

Crédit photo © Starbucks


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur