Quiz Silicon.fr : connaissez-vous Free ?

Réseaux
Free mobile SIM cube (crédit photo @ Free)

En à peine plus de 10 ans, Free a révolutionné le paysage de l’accès Internet en France. Une recette que Xavier Niel entend appliquer à la mobilité. L’histoire de Free est le thème de notre nouveau quiz.

Free est l’objet de notre nouveau quiz. Le fournisseur d’accès est (re)devenu le premier opérateur Internet alternatif en France avec plus de 5 millions d’abonnés (en cumulant les 320 000 clients d’Alice aux 4,72 millions de Free) depuis le 31 mars 2012 derrière Orange (9,7 millions), mais devant SFR (4,99 millions) et Bouygues Telecom (1,3 million).

Un succès incontestable pour un acteur indépendant que l’on doit à son dynamique fondateur Xavier Niel. Le jeune entrepreneur (il est né en 1967) a commencé sa carrière dans les services télématiques (minitel) alors qu’il était encore lycéen, avant de racheter Fermic Multimedia en 1991 (un éditeur de services de minitel rose) qu’il rebaptise Iliad, qui sera à l’origine du fameux service d’annuaire inversé 3617 ANNU ou encore du site societe.com. En 1999, il développe une offre d’accès Internet. Free est lancé.

Freebox

Mais le succès viendra avec la Freebox, le premier boîtier haut débit au monde capable de gérer plusieurs services (Internet, téléphonie, télévision) avec un forfait qui, déjà, cassait les prix du marché (à l’époque, les opérateurs ne parlaient pourtant pas de destruction du marché, il est vrai en développement…). Free a alors enchaîné les innovations (nouveaux services Freebox, ADSL2+…), et conservé une longueur d’avance technologique sur la concurrence derrière une offre unique simplifiant le choix d’un forfait sur le marché.

En 2007, Free propose sa première offre très haut débit fibre optique à 100 Mb/s (FTTH). Celle-ci se limite à certains quartiers de Paris et de quelques grandes villes. Mais en 2011, Free n’ayant pas fibré les immeubles que la société s’était engagée à équiper dans les 6 mois après les signatures, elle dénonce les accords de convention avec plus de 60 % des copropriétés concernées. Ce qui marque un coup d’arrêt (ou de fort ralentissement) des investissements du groupe dans la fibre.

Entre temps, Iliad acquiert le fournisseur d’accès Alice en rachetant Telecom Italia en août 2008. Ce qui ajoute 800 000 abonnés à sa base. En janvier 2011, la Freebox Révolution introduit un nouveau forfait comprenant les appels illimités vers les mobiles en France. Ce qui poussera, là encore, la concurrence à s’adapter.

Free Mobile

Mais l’entreprise trouve son nouveau levier de développement dans la mobilité avec le lancement de deux offres mobiles en janvier 2012 en s’appuyant sur un accord d’itinérance 3G avec Orange (pour couvrir l’accès à l’ensemble du territoire au-delà des 25 % de la population couverte en propre au lancement de l’offre, comme le requiert ses obligations de licence).

Deux offres qui, une nouvelle fois, cassent les prix du marché (2 euros TTC pour 60 minutes/60 SMS et 19,99 euros TTC avec voix/SMS illimités, 3 Go de données et respectivement 0 et 15,99 euros pour les abonnés Freebox). Un succès sans précédent (malgré des problèmes techniques problématiques de démarrage). En moins de trois mois, l’offre a recruté plus de 2,6 millions d’abonnés. Du jamais vu.

Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous Free ?

Crédit photo @ Free


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – connaissez-vous le monde des stations de travail ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur