RIM adopte l’exFAT de Microsoft

OS mobilesPoste de travail
RIM envisage de nouvelles coupes dans ses effectifs

RIM va probablement implémenter dans ses BlackBerry 10 le système de fichiers exFAT de Microsoft dont il vient de souscrire une licence.

RIM (Research In Motion) vient de signer un accord de licence avec Microsoft pour utiliser son système de fichiers exFAT dans ses terminaux BlackBerry.

Cette table d’allocation, aussi connue sous l’acronyme FAT64, se présente comme le successeur du FAT32 et l’alternative à l’actuel NTFS (New Technology File System), explique ITespresso.fr. Et particulièrement dans les mémoires de stockage flash, notamment pour la compatibilité SDXC.

Plus performant mais payant

Si l’exFAT affiche des performances sans communes mesures par rapport à la FAT32 (traitement des données accéléré, taille maximale de cluster portée à 32 Mo, taille maximale d’un fichier repoussée à 2 exaoctets…), son exploitation nécessite une licence, contrairement à la précédente génération du système de fichiers. Selon Reuters, Microsoft en a déjà concédé les droits d’exploitation à Panasonic et Sony, moyennant contrepartie financière.

RIM, qui n’a pas daigné faire part des modalités de l’accord, devrait implémenter exFAT dans la plate-forme BlackBerry 10, qui équipera ses prochains terminaux à l’horizon 2013. L’annonce a néanmoins réjouit la Bourse. Hier, mardi 18 septembre, l’action Research in Motion (RIMM) s’affichait à 7,41 dollars, en hausse de 2,28 %, au NYSE.

Un peu d’air frais bienvenu pour le constructeur canadien qui peine à trouver ses marques sur le marché des smartphones.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les OS mobiles ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur