Rupture de câbles sous-marins : France Télécom à pied d’œuvre

Régulations

Le navire de maintenance envoyé sur les lieux a débuté les travaux de réparation

Le bateau dépêché par France Télécom en Méditerranée suite à la rupture de trois câbles sous-marins entre la Sicile et la Tunisie, est arrivé sur le site.

Le « Raymond Croze », arrivé sur les lieux de l’opération aux alentours de 15 heures, heure française, dans la journée du 21 décembre, a débuté les manoeuvres de réparation. Une fois localisés, les câbles rompus, situés à une profondeur de 200 à 400 mètres, seront remontés sur le bateau pour être restaurés « fibre par fibre« .

Les câbles pourraient avoir été déplacés « de quelques dizaines de mètres voire de kilomètres, si c’est une ancre » qui est à l’origine de la rupture, a précisé l’opérateur. Pour le moment, les raisons de l’incident restent inconnues.

La Tunisie, frappée par de « très fortes perturbations » et menacée d’une « rupture totale du trafic » au cours du week-end écoulé a connu un retour à une situation quasi-normale. Selon le porte-parole de l’opérateur historique, les « inquiétudes » sur le pays sont « maintenant levées« . Selon Le Figaro, la communication sur l’ensemble du réseau concerné était en grande partie rétablie dans la journée du 20 décembre.

Selon le même quotiden, « assez peu de clientsparticuliers comme entreprises- ont fait part de leurs difficultés« .

D’autres zones impactées par la rupture de câbles voient également leur situation peu à peu rétablie. L’Inde touchée à 82% en début d’incident a vu sont taux de perturbation chuter à 60%. Le trafic en direction de l’île de la Réunion a été « rétabli à 80%« .

Pour pallier les difficultés de trafic rencontrées par d’autres pays, France Télécom a appliqué des « stratégies de délestage« . Concrètement, le trafic des communications (fixes et Internet) a été coupé dans certaines zones pour éviter une chute complète du réseau. Des « itinéraires bis » ont également été mis en place. Le trafic entre l’Europe et l’Inde, en souffrance, a été rerouté vers les Etats-Unis.

La rupture de câble survenue dans la journée du 19 décembre a atteint le trafic voix vers l’Asie et le Proche-Orient. «Sea ME We4», «ME We3» et «FLAG», trois câbles sous-marins majeurs, ont été rompus entre 7h28 et 8h06.

L’Arabie Saoudite, l’Egypte, Djibouti, les Maldives et d’autres pays ont été touchés à des degrés divers, leur trafic voix étant réduit de 16 à 100%.

Selon France Télécom, la situation devrait être totalement rétablie aux alentours du 31 décembre prochain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur