Salt : une pincée de dynamisme pour gérer les infrastructures Cloud

CloudDSIOpen SourceServeurs

S’appuyant sur un bus de communication extrêmement rapide, Salt permet de gérer un large ensemble de serveurs, à la vitesse de l’éclair.

Dans le monde de la gestion des infrastructures serveur, il y a des marionnettes (« Orchestration : Puppet mène à la baguette les infrastructures Cloud »), des chefs cuistots (« Open Source : Chef donne ses recettes pour administrer le Cloud ») et Salt, l’administrateur turbo des infrastructures de grandes tailles.

Salt a une particularité : il est le champion des datacenters ultra-massifs. Il se montre en effet capable d’administrer des infrastructures serveur comprenant plusieurs dizaines de milliers de machines. Une offre définitivement taillée pour le cloud.

Un bus de communication…

À la base, Salt est un outil de gestion des serveurs à distance : administration et lancement de tâches définissent son quotidien. Salt mise sur sa vitesse de fonctionnement. À cet effet, il utilisait jusqu’alors le système de messagerie de haute performance ZeroMQ. Toutefois, depuis cet été, il offre sa propre solution de communication, RAET (Reliable Asynchronous Event Transport Protocol).

Il s’est également ouvert aux tâches de collecte d’informations de configuration et de découverte de services, ce qui le propulse sur le marché des outils de configuration de serveurs (à l’instar de Chef et Puppet). « Salt propose un bus de communication dynamique pour les infrastructures, qui peut être utilisé pour l’orchestration, l’exécution à distance, la gestion de la configuration et bien plus encore », résument les promoteurs du projet.

… et des modules

Salt se veut aujourd’hui un outil générique pour interagir avec un large ensemble de serveurs. Il propose des modules de gestion de la configuration, d’exécution des tâches à distance, des solutions permettant aux machines de retourner des informations à Salt, etc.. Ce système de modules est extensible à souhait, le tout s’architecturant autour du bus de communication à haute vitesse proposé par Salt.

De quoi gérer et automatiser une infrastructure IT complète. Une API spécifique permet d’accéder aux services offerts par Salt. Pepper propose une librairie de fonctions et de scripts facilitant la mise en œuvre de cette solution. Un outil encore à l’état de version de test. De nombreux projets se sont greffés autour de Salt afin d’en étendre les fonctionnalités.

Des utilisateurs prestigieux, dont Orange

SaltStack est une société fondée par les créateurs de Salt. Elle propose SaltStack Enterprise, une offre commerciale, ainsi que diverses offres de services (intégration, formations, certifications, etc.).

Mais qui utilise aujourd’hui Salt ? De très grands comptes, comme Apple, LinkedIn, la Nasa ou encore le département de la Défense américaine. En France, une référence de choix est au tableau d’honneur de la société : Orange. À noter, Salt est utilisé par CloudFlare, un fournisseur de CDN.

Nous retrouvons également cette solution à l’œuvre chez certains fournisseurs de cloud, comme Rackspace ou HP, qui l’utilise pour ses Cloud Services.

crédit photo@BluBay-Shutterstock

Voir aussi:

Solutions Linux 2014 : L’Open Source raisonne Cloud et rêve des métiers


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur