Samsung perd 1 milliard de dollars en valeur boursière

Régulations
Samsung

Samsung est en repli à la Bourse de Corée, alors que l’administration Obama s’oppose à l’interdiction des ventes de produits Apple bafouant ses brevets.

Ce week-end, l’administration Obama a opposé son veto à l’interdiction des ventes de produits Apple violant des brevets détenus par Samsung. Résultat, le groupe sud-coréen a vu son titre perdre 0,93% de sa valeur à 1 274 000 wons (1 143 dollars) à Séoul lundi 5 août.

Samsung Electronics, dont la capitalisation boursière était estimée à 221 000 milliards de wons en mars (198 milliards de dollars), a ainsi perdu plus de 1 milliard de dollars en valeur dès l’ouverture de la Bourse (KRX).

Samsung et Apple enlisés dans la guerre des brevets

Samsung semblait pourtant avoir remporté une manche dans le différend de propriété intellectuelle qui oppose depuis 2011 les deux principaux vendeurs mondiaux de smartphones.

En juin dernier, la Commission américaine du commerce international (ITC) avait en effet interdit l’importation – depuis la Chine – et la vente aux États-Unis des iPhone 4 et 3GS et des iPad 2 3G commercialisés par l’opérateur AT&T. Ces modèles d’ancienne génération restent au catalogue de la firme de Cupertino.

Dans une lettre datée du 3 août, Michael Froman, représentant au Commerce extérieur américain (U.S. Trade Representative), a rejeté l’interdiction.

Cette décision « protectionniste », selon les médias sud-coréens, a surpris Séoul. Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Énergie Yoon Sang-jick a déploré l’impact négatif d’une telle mesure sur la protection des brevets et demandé à l’administration américaine de prendre des « décisions équitables et raisonnables », alors que l’ITC pourrait aussi sanctionner Samsung…

La Commission du commerce pourrait imposer vendredi 9 août un embargo sur certains produits Samsung (Galaxy S, S II, Tab 10.1, mais pas les Galaxy S III et S4 plus récents) qui, d’après Apple, bafouent plusieurs de ses brevets. L’administration Obama s’y opposera-t-elle au nom du « consommateur américain » et de la concurrence, comme elle vient de le faire en faveur de la firme californienne ?


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Samsung


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur