Seagate a livré 2 milliards de disques durs

Composants
Anniversaire, fête, champagne © Javier Brosch - Shutterstock

Le fabricant est le premier à franchir la barre des 2 milliards de disques durs livrés, confirmant l’accélération de ce marché.

4 ans après avoir franchi la barre symbolique du milliard de disques durs livrés, Seagate aligne un nouveau record à son compteur : il est le premier fabricant à doubler la mise et dépasser la barre des 2 milliards de disques durs.

Alors que les observateurs se concentrent sur le marché naissant, mais riche, des disques flash SSD (Solid State Drive), le disque dur continue de parcourir son chemin pavé d’or en pente raide. Et ce n’est pas Seagate qui s’en plaindra…

Le disque dur en mode exponentiel

Rappelons les différentes étapes franchies par Seagate depuis sa création :

  • 1979 : création de Seagate, qui portait alors le nom de Shugart Technology.
  • 1980 : sortie de son premier disque dur, le ST506.
  • 1988 : il a fallu 9 ans à Seagate pour dépasser les 5 millions de disques durs livrés.
  • 1993 : 14 ans pour dépasser les 50 millions de disques.
  • 1996 : la barre des 100 millions de disques durs livrés est franchie 3 ans après.
  • 2008 : 29 ans pour franchir le cap symbolique du milliard de disques durs livrés.
  • 2013 : 4 années seulement ont suffi pour doubler la mise et afficher 2 milliards de disques durs livrés.

Surfer sur la vague, se laisser emporter par la donnée…

Seagate et ses concurrents surfent sur la vague de l’augmentation exponentielle de la création et de la consultation des données, et donc dans la foulée du stockage.

La demande explose, emmenée par la consommation des technologies numériques, taille grandissante des fichiers, l’essor de l’image et surtout de la vidéo, le cloud computing, les réseaux sociaux et les mobiles, etc.

Un mouvement qui n’est pas près de s’arrêter… Dans son communiqué, Seagate cite Richard Doherty, directeur de la recherche chez Envisioneering Group, qui a mesuré que « les foyers qui consomment régulièrement 1 To de données par mois à l’heure actuelle devraient générer 20 fois plus de données (en 2015) ».

De son coté, John Rydning, vice-président responsable des programmes d’études d’IDC dédiés aux disques durs et aux semi-conducteurs, estime que plus de 585 millions de disques seront livrés en 2013 et la capacité en téraoctets livrée dans le monde devrait augmenter de 30 % en moyenne par an entre 2012 et 2016.

Crédit photo © Javier Brosch – Shutterstock


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur